Un couple irréprochable, Alafair Burke

Je remercie Babelio et les éditions Presses de la cité pour m’avoir permis de découvrir Un couple irréprochable d’Alafair Burke.

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Angela Powell est en apparence une femme comblée. Elle mène une vie confortable avec Jason, un brillant professeur d’économie devenu une personnalité médiatique, et leur fils de treize ans. Mais leur bonheur de façade se lézarde lorsque l’une des stagiaires de son mari dépose plainte contre lui pour comportement déplacé, puis qu’une de ses collaboratrices l’accuse de viol. De quoi donner à Angela l’impression qu’elle ne connaît peut-être pas si bien celui qui partage sa vie. Pourtant, face à l’obstination d’une enquêtrice coriace, elle choisit quand même de jouer son rôle d’épouse et de le défendre, envers et contre tout.
La disparition soudaine d’une des deux jeunes femmes donne cependant une autre dimension à l’affaire. Tandis que la presse se repaît du scandale, Angela est tiraillée entre la honte, le doute et le besoin de préserver un sombre secret…

Presses de la cité (19 septembre 2019) – 379 pages – Broché (21€) – Ebook (13,99€)
Traduction : Isabelle MAILLET

AVIS

L’histoire commence comme un conte de fées : un prince charmant, ou presque, tombe amoureux d’une jeune mère de famille célibataire et finit par l’épouser lui offrant ce dont elle rêvait le plus, l’occasion de quitter le trou à rat dans lequel elle est née.

Fin de l’histoire ? Pas vraiment, car plusieurs années plus tard, le conte de fées se transforme en mauvais rêve, si ce n’est en cauchemar. Le beau, doué et intelligent Jason tombe de son piédestal : une stagiaire l’accuse de comportements déplacés avant qu’une femme rencontrée dans le cadre de ses activités de consultant porte plainte pour viol ! Un coup dur pour Angela qui tient coûte que coûte à mener une vie discrète et routinière. Mais quoi qu’il en soit, elle en est certaine, son époux n’est pas le prédateur sexuel dénoncé par ces deux femmes. C’est un époux aimant et surtout un père attentionné pour leur fils de treize ans.

Un couple irréprochable est un thriller qui bénéficie d’une narration alternée efficace nous faisant naviguer entre passé et présent tout en nous permettant de suivre plusieurs personnages, et plus particulièrement Angela, la femme de Jason. Angela est une femme dont, au fil des pages, on perçoit toute la complexité. Mais rien d’étonnant quand l’on considère son passé que l’autrice prend le temps de divulguer au compte-gouttes. Je ne vous en dirai pas plus si ce n’est que cette trentenaire ne pourra que vous émouvoir d’autant que sa traumatisante expérience n’est pas sans rappeler certains faits divers…

Je ressors donc de ma lecture admirative de l’intelligence avec laquelle Alafair Burke a su construire son héroïne, une femme tout en complexité et en contradictions qui a su tour à tour m’émouvoir, m’agacer avant de franchement m’impressionner même si j’avais deviné certains aspects de sa personnalité et de sa vie d’avant. J’ai ainsi admiré sa capacité de résilience et sa dévotion envers sa famille et son fils, un adolescent très mature pour son âge et d’une grande perspicacité, tout en m’agaçant devant certaines réactions face à son mari…

Alors qu’il nous apparaît d’abord comme l’époux idéal, riche, beau, intelligent et compréhensif face au traumatisme de sa femme, l’image de Jason va progressivement se déliter jusqu’à former un portrait bien moins flatteur. Cela n’empêchera toutefois pas Angela de lui trouver des excuses, voire de s’autoflageller pour certaines de ses actions. Une situation qui a eu tendance à m’agacer même si à la lumière du passé de cette épouse modèle, on arrive à comprendre qu’en le protégeant, c’est également son secret et son fils qu’elle met à l’abri d’une éventuelle hystérie médiatique.

Jason est donc un personnage que je n’ai pas apprécié en raison de la désinvolture avec laquelle il vit, du moins dans un premier temps, les événements et le mal qu’il a pu faire aux siens. Pour autant, ses erreurs font-elles de lui un monstre qui mérite de finir derrière les barreaux ? Qui croire, cet homme à la brillante carrière qui se bat pour une économie plus éthique ou ces deux femmes qui mettent en doute son intégrité ? À mesure que l’on progresse dans l’intrigue, l’autrice sème le doute dans l’esprit des lecteurs d’autant qu’elle complexifie son intrigue la dotant presque d’une dimension économique, politique et morale. Le roman m’a d’ailleurs un peu fait penser à l’affaire DSK que ce soit avec la médiatisation des accusations d’un homme public, le soutien total et officiel de l’épouse ou la manière dont on essaie de décrédibiliser les victimes…

Peu de temps après le retentissant #MeToo, l’autrice pose ainsi, même si ce n’est pas le centre du roman, la question des victimes d’agression sexuelle et le traitement qui leur est fait à partir du moment où elles osent parler. Entre les policiers qui interprètent en défaveur les dépositions des plaignantes, le peu d’entrain de la justice à instruire les dossiers ou encore cette tendance à chercher dans la vie des victimes des preuves qu’elles l’ont bien cherché, difficile de faire entendre sa vérité quand on est une femme ! À cela s’ajoute la tendance des victimes elles-mêmes, pour se protéger et/ou parce qu’elles ont intériorisé des schémas de pensées les rendant automatiquement coupables, à ne pas reconnaître un viol quand il en est pourtant question…

À cet égard, j’ai apprécié le rôle de l’inspectrice en charge de l’enquête qui, à aucun moment, ne porte de jugement sur la personne accusant Jason de viol. Elle essaie de démêler le vrai du faux non pas en jugeant d’une jupe trop courte ou d’une photo sur Facebook, mais en analysant les données sans a priori, chacun des protagonistes, accusé ou plaignante ne semblant pas jouer franc-jeu avec elle. Son professionnalisme, sa bienveillance, son flair et sa ténacité ne pourront donc que forcer votre admiration. 

Grâce à une plume agréable, fluide et à un suspense qui s’intensifie à mesure que l’on apprend à connaître les personnages et leurs zones d’ombre, l’autrice nous tient en haleine et nous pousse à tourner les pages pour enfin connaître la vérité sur Jason, mais aussi sur Angela. Cette femme contient une part de mystère que l’on a très envie de mettre à jour notamment quand l’on découvre à quel point elle tient à rester dans l’ombre. Elle est ainsi bien plus perturbée par l’éventuelle attention des médias sur sa personne et son passé que par les révélations sur son mari. Son passé doit rester enterré et Angela est prête à tout pour s’en assurer, mais pourquoi un tel acharnement ? Une question qui devrait vous tenir en haleine, et vous réserver quelques surprises, la réalité étant bien souvent plus complexe qu’il n’y paraît ! 

En conclusion, Un couple irréprochable est un thriller prenant qui vous entraîne avec efficacité dans les méandres d’un couple dont le bonheur conjugal supposé se heurte de plein fouet à la réalité. Un château de cartes qui s’écroule inexorablement à mesure que les protagonistes se dévoilent… Entre mensonges, lutte acharnée pour la survie, arrangement avec la morale, faux-semblants et secret jalousement gardé, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer !

Publicités