Helenettes, kitchenaid

20160930_154728-2

Ayant des jaunes d’œufs esseulés, j’ai recherché une recette pour pouvoir les utiliser. C’est ainsi que je suis tombée sur celle des helenettes, une gourmandise que je ne connaissais pas.

J’ai suivi la recette du blog Mes inspirations culinaires et j’ai utilisé mon kitchenaid mais ce n’est pas indispensable.

Les ingrédients :

  • 2 jaunes d’oeufs
  • 100 g de sucre
  • 100 g de farine
  • 80 g de beurre
  • 100 g de poudre d’amande ou même de la poudre de noisette
  • ajouts facultatifs : de l’amande amère ou de l’extrait de vanille ou de la fleur d’oranger…

La préparation :

  1. Préchauffer le four à 200 C
  2. Faire fondre le beurre
  3. Travailler les jaunes d’œufs avec le sucre (kitchenaid pour ma part)
  4. Ajouter le beurre fondu une fois refroidi
  5. Incorporer la farine et les amandes et mélanger.
  6. Faire des boules (j’en ai réalisé 9 de taille moyenne). Pour plus de gourmandise, j’ai mis un morceau de chocolat à l’intérieur de chaque boule.
  7. Disposer les boules sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou sur un tapis en silicone.
  8. Enfourner 8-10 minutes

20160930_154812-1

Les helenettes gardent tout leur moelleux à l’intérieur ce que j’apprécie beaucoup n’étant pas une très grande amatrice de biscuits secs. Elles développent en outre de délicieuses notes de frangipane qui rappelle la galette des rois en un peu moins gourmande.

Je les ai trouvées un peu trop sucrées mais mon compagnon, le bec sucré de la maison, les a adorées comme ça.

Facile à faire et délicieuse, les helenettes font dorénavant partie de ces petites douceurs que je ferai régulièrement d’autant qu’elles me permettront d’utiliser de manière très gourmande les jaunes d’œuf.

Et vous, tentés par la recette ?

Purées d’oléagineux maison: amandes, noisettes…

Assecat,_torrat_i_pelat_de_fruits_secs

Depuis que j’ai découvert les purées d’oléagineux, il ne se passe pas un jour sans que je n’en consomme. Néanmoins, devant leur prix élevé, je n’en achète plus que très rarement et préfère les réaliser moi-même.

C’est d’une simplicité enfantine: il suffit de mixer les fruits secs oléagineux jusqu’à ce qu’ils se transforment en une pâte assez souple.  Vous pouvez éventuellement ajouter de l’huile pour faciliter le travail de votre robot mais ce n’est pas obligatoire. Veillez à racler régulièrement les bords avec une spatule.

DSC_0452DSC_0441

Selon votre mixeur, cela peut prendre plus ou moins longtemps. Il est conseillé de faire des pauses pour éviter de surchauffer le moteur de votre robot et/ou pour garder les bienfaits des oléagineux.

L’avantage de réaliser soi-même les purées de fruits secs, en plus de réaliser des économies, est de pouvoir varier les plaisirs. Vous pouvez, par exemple, très bien mélanger des fruits secs entre eux, ajouter du chocolat en poudre ou du chocolat fondu, des petits morceaux de fruits secs pour apporter du craquant, du miel, du sirop d’agave ou du sucre (blanc, de canne, de coco…)…

Ces purées d’oléagineux peuvent:

  • se manger à la petite cuillère comme vous le feriez avec une certaine pâte à tartiner
  • se tartiner sur du pain, des gaufres, des crêpes…C’est comme ça que je les consomme le plus souvent.
  • s’utiliser dans des recettes sucrées: gâteaux, pâte à tarte, biscuits…
  • s’utiliser dans des recettes salées: soupes, mayonnaise, vinaigrette, béchamel… Je ne suis pas très fan de cette utilisation ou je n’ai pas encore trouvé de recettes salées où l’utilisation des purées d’oléagineux me tente.
  • permettre de réaliser des laits d’oléagineux maison

Pour le moment, j’ai testé des purées à base:

  • de noisettes: ma préférée, il y en a toujours un pot dans mes placards. Pour un effet Nutella, il m’arrive de mixer les noisettes avec du cacao en poudre, de l’huile de noisette et du sucre (de coco pour ma part).
  • d’amandes
  • de noix: je n’utilise la purée de noix que dans les gâteaux, je la trouve trop écœurante pour d’autres utilisations.
  • de pistaches non salées: j’en avais réalisé par curiosité et j’ai beaucoup aimé le résultat. J’ai essayé plusieurs mélanges et ma préférence va à l’association pistaches/amandes.
  • de cacahuètes: je n’en mange que très peu car je trouve le résultat un peu trop pâteux.
  • de sésame: je n’ai pas vraiment accroché mais je pense retenter l’expérience pour réaliser des recettes salées.
  • de noix de coco: j’adore la noix de coco mais la purée de noix de coco ne me plaît que lorsqu’elle est incorporée à des préparations sucrées.
  • de  noix de cajou: une de mes purées préférées, elle est d’une très grande douceur mais manque un peu de caractère par rapport à la purée de noisettes. En outre, le prix des noix de cajou freine quelque peu ma consommation.

Si vous préférez acheter vos purées, vous en trouverez facilement en magasin bio. Après différents tests, je vous conseille celles de la marque Jean Hervé pour leur goût inimitable. Je regrette pour ma part la disparition des produits de cette marque des rayons de certaines enseignes BIO qui préfèrent mettre en avant leur propre marque sans laisser le choix aux consommateurs.

74-144-large

Ces purées d’oléagineux sont délicieuses et bénéfiques pour la santé. Si vous voulez en apprendre plus sur leurs bienfaits, je vous invite à lire l’article du blog Chaudron Pastel.

Leur plus gros défaut est sans conteste leur coût élevé même si vous ferez quelques économies en les réalisant vous-même. C’est un plaisir que je m’octroie sans culpabilité et dont j’aurais bien du mal à me passer.

Et vous, vous aimez les purées d’oléagineux?