À la table du Roi Soleil – Récit et recettes, Marie et Françoise De La Forest

A la table du Roi Soleil

Je remercie les Éditions du Rêve de m’avoir permis de découvrir ce magnifique ouvrage.

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Sous le règne de Louis XIV, en plus des arts, de l’architecture, des jardins, de la musique, s’est développée la grande cuisine française. C’est à cette naissance de la gastronomie et surtout à la découverte de l’incroyable organisation de la vie gourmande de Versailles au Grand Siècle que nous invitons le lecteur. Un ballet fourmillant, des anecdotes incroyables, les secrets de la gourmandise du Roi Soleil…

En plus du récit et des anecdotes, 25 recettes magnifiquement illustrées viennent illuminer l’ouvrage, elles sont évidemment adaptées au goût du jour et feront le bonheur de celles et ceux, nombreux, qui aiment cuisiner et recevoir leurs amis avec des recettes originales.

Le livre s’adresse aux passionnés d’histoire, aux amoureux de la cuisine, à tous ceux (comme les très nombreux visiteurs de Versailles) qui sont fascinés par le règne du Roi Soleil.

  • Relié: 160 pages
  • Editeur : Éditions du Rêve (16 novembre 2017)
  • Prix : 35€
  • Illustrations : Bastien Soria

AVIS

Se cultiver tout en découvrant les joies de la table et le plaisir d’avoir en main un magnifique ouvrage, c’est un peu le pari fou et audacieux que se sont lancées Les Éditions du Rêve. Un pari réussi haut la main !

Avant d’attaquer la lecture, ce qui frappe, c’est le soin apporté au travail d’édition : format relié, couverture en cuir, signet pour marquer sa page, illustrations en couleurs donnant l’impression de plonger son regard dans de très beaux tableaux, papier très épais… Plus qu’un livre, c’est un petit bijou qui vous est ici proposé ! Ce n’est donc qu’après avoir pris le temps d’admirer la forme que je suis passée au fond qui, je peux d’ores et déjà vous le dire, est à la hauteur de mes attentes.

Difficile de dissocier le Roi Soleil de Versailles et de sa cour constituée de la haute noblesse française que ce roi, qui stimule toujours autant l’imaginaire collectif, aimait à garder à portée de main et, surtout, d’œil. Cour gargantuesque, à l’image de l’appétit du roi, qu’une véritable armée de 1500 personnes veillait à nourrir ! Il faut dire que témoignage de la puissance du roi, de sa richesse et de son pouvoir politique, la cuisine n’était pas un domaine avec lequel on badinait. Le personnel de cuisine, toujours masculin d’ailleurs, travaillait donc d’arrache-pied pour nourrir les appétits de ceux qui avaient la chance de profiter des largesses de la cour…

C’est avec simplicité et un véritable sens de l’immersion que les autrices nous entraînent dans les entrailles de la vie gourmande de Versailles. Des métiers de bouche, parfois très originaux, en passant par les nouveaux mets en vogue à la cour, certains comme le chocolat pouvant susciter quelques âpres débats, elles nous offrent une plongée passionnante dans ce Versailles qui a fait et fait toujours autant rêver. On a ainsi presque l’impression d’assister à ces réceptions où chaque détail était pensé et millimétré, un maître d’hôtel allant jusqu’à établir un croquis avec la place exacte de chacun des mets servis ! Et l’on s’imagine sans peine tous ces nobles, attirés par la promesse de bons mets et de la proximité du roi, devoir se plier aux règles très strictes de l’étiquette. Une nécessite d’autant plus grande que chaque mauvais pas avait toutes les chances d’être saisi au vol avant de faire le tour de la cour. Alors tant pis si ce mets posé à l’autre bout de la table vous tentait, il ne fallait pas faire la fine bouche et vous rabattre sur l’une des merveilles posée près de vous…

Victime parfois de cette étiquette écrasante, cela n’empêchait nullement le Roi Soleil de déguster, en petit ou grand comité, ses mets favoris (fraises, petits pois, glaces…) qu’il avait la chance, pour certains, de trouver dans son fabuleux potager qui avait de quoi faire rêver plus d’un gourmand. C’est que Jean-Baptiste La Quintinie, que rien ne destinait à devenir un brillant jardinier et agronome en avance sur son temps, a su offrir au roi un potager à la hauteur de sa magnificence. Un potager qui a su d’ailleurs traverser le temps puisqu’il est toujours possible d’acheter des fruits et légumes issus du Potager du Roi !

De petites confidences sur les goûts et habitudes culinaires du roi en détails sur la fourmilière que fut Versailles, les autrices arrivent à humaniser un roi et une cour parfois fantasmés. Elles retranscrivent également à merveille la place prise par la gastronomie sous le règne du Roi Soleil. Difficile ainsi d’imaginer à quel point son appétence pour tel ou tel aliment pouvait très vite se transformer en phénomène de mode ! Mais il est encore plus étonnant de voir comment ce roi a su transformer un instrument de plaisir comme la gastronomie en véritable enjeu politique destiné à affirmer son pouvoir, son autorité et sa richesse ; une démonstration de grandeur autant à destination de la cour que du peuple ou des puissances étrangères. Alors derrière le grandiose des repas de la cour se cachait tout autant l’art de la table que l’art de la guerre ou plus justement, l’art de la paix. Qui règne sur sa table, règne sur son royaume semblant être l’un des leitmotivs du Roi Soleil…

Au-delà des anecdotes historiques, À la table du Roi Soleil, c’est aussi un livre de cuisine qui vous propose 35 recettes, certaines illustrées. Personnellement, c’est un point auquel je suis particulièrement sensible, car en plus du titre ou des ingrédients utilisés, ce sont bien les photos qui me donnent envie de me lancer dans une recette plutôt qu’une autre.

 

À noter que la maison d’édition a veillé à rendre les recettes accessibles que ce soit grâce à des ingrédients facilement trouvables ou à des instructions claires et précises. Quant aux recettes en elles-mêmes, tout le monde devrait y trouver son bonheur, entre plats divers et recettes à la difficulté variable : entrées et salades, recettes de viandes, de poissons et de légumes, sauces, desserts… Vous n’aurez qu’à piocher pour vous concocter un repas sur-mesure qui vous donnera, le temps d’un instant, l’impression de remonter le cours du temps et de vous inviter aux plus grandes tables.

Les recettes sont, en outre, introduites par des citations de différents ouvrages, manière élégante de poursuivre notre découverte de l’histoire de La grande cuisine française. Au programme, vous aurez donc de petits aperçus de textes comme L’Art de bien traiter de L.S.R, Les Délices de la Campagne de Nicolas de Bonnefons, L’art de la cuisine française au XVIIè siècle, Le cuisiner royal de Massialot… Des ouvrages qui sont recensés dans la bibliographie et qui vous permettront de faire de plus amples recherches si le sujet vous intéresse. D’ailleurs, pour les passionnés de l’histoire de la cuisine française, les deux autrices vous offrent un petit aperçu des premiers livres de cuisine…

Article de collection, ouvrage de recettes de luxe ou livre abordant de manière très accessible l’Histoire par la petite histoire ? Une question que l’on ne peut que se poser à la découverte de ce magnifique ouvrage qui finalement est un peu tout cela à la fois. Avec celui-ci, vous découvrirez des points intéressants sur la gastronomie française sous le règne du Roi Soleil tout en admirant de magnifiques illustrations sans oublier de vous pourlécher les babines devant les multiples recettes proposées. À la Table du Roi Soleil, c’est donc avant tout une expérience multi-sensorielle à offrir ou à s’offrir !

Et vous, envie de découvrir À la table du Roi Soleil ?

Retrouvez le livre sur le site des Éditions du Rêve.

Publicités