Top Ten Tuesday #145 : les 10 livres lus durant la dernière semaine à 1000 pages chez le Pingouin Vert

566856438

« Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et est repris en français pour une 2e édition sur le blogue Frogzine. »


Je profite d’avoir lu exactement 10 livres lors de la dernière semaine à 1000 pages chez le Pingouin Vert pour dédier ce Top Ten Tuesday à ce challenge littéraire que je retrouve, chaque mois, avec grand plaisir.

  • J’ai commencé le challenge avec un album que ma petite nièce m’a demandé de lui lire : Mini-loup à l’école.

Mini-Loup à l'école

  • J’ai ensuite lu quelques ouvrages graphiques et deux romans : plutôt fatiguée, ce n’est qu’au bout de quelques pages que je me suis rendu compte que j’avais déjà lu le tome 2 de Sacha et Tomcrouz… Quant à la fin de la série Les enfants loups, je l’ai trouvée très belle. Me reste, comme me l’a conseillé la bibliothécaire, à regarder le film.

Couverture Les enfants loups : Ame & Yuki, tome 3Couverture Ulysse aux mille ruses

J’ai beaucoup aimé l’intrigue, le mystère et la magie dans Aristophania, mais je n’ai pas accroché à l’ambiance graphique… À l’inverse, je suis ressortie enchantée, si ce n’est époustouflée, par les dessins dans Lothaire Flammes, un premier tome que je vous recommande chaudement ! L’ombre de la menace, un thriller dont je vous ai parlé hier, m’a fait passer un moment de lecture sous tension comme je les aime.

Couverture Aristophania, tome 1 : Le royaume d'azurCouverture L'ombre de la MenaceCouverture Lothaire Flammes, tome 1 : Chasseurs de monstres

L’histoires sans fin est sympa d’autant que chose assez rare, le manga est en couleurs. Je pense emprunter la suite même si ce n’est pas une priorité… Quant à Aurore, ce fut une très bonne surprise ayant été séduite par l’humour de l’auteur, le ton du récit et les sujets abordés. Je suis d’ailleurs assez étonnée que le roman ne soit pas mieux noté sur Livraddict.

Couverture Histoires sans fin, tome 1Couverture Aurore

  • J’ai terminé le challenge par le tome 2 d‘Elma une vie d’ours : une très belle histoire mettant en scène une fillette élevée par un ours. Empreinte de douceur et de tendresse, la relation entre les deux personnages est très belle bien qu’elle soit menacée…

TOTAL : 1186 pages 

Et vous, avez-vous participé à cette session ?
Quel est votre bilan ?

Publicités

Bilan Semaine à 1000 pages du Pingouin Vert : mai 2019

Une Semaine à 1000 pages Chez le Pingouin Vert

Pour rappel, Le Petit Pingouin Vert propose une fois par mois le challenge Une semaine à 1000 pages Chez le Pingouin Vert, le but étant évidemment de lire au moins 1000 pages sur une semaine donnée. Pour participer et échanger avec les autres membres, n’hésitez pas à rejoindre le groupe FB.


Je vous propose un petit bilan de la dernière semaine à 1000 pages du Pingouin vert qui s’est déroulée du 20 au 26 mai.

ROMANS

  • Cela fait des années que je n’en avais pas lu, mais je me suis régalée avec ce roman épistolaire autour d’un manuscrit qui va changer la vie d’un certain nombre de personnes et qui sera prétexte à de multiples rencontres. Je vous en reparle bientôt sur le blog.

Couverture Chambre 128

Couverture Quand l'amour s'en mail

TOTAL : 591 pages

OUVRAGES GRAPHIQUES

Comme toujours lors de ce challenge, j’ai fait une petite visite à la bibliothèque pour faire le plein d’ouvrages graphiques…

Je suis de plus en plus fan de la série Moriarty dont j’ai dévoré le troisième tome. Sherlock Holmes tient une place de plus en plus importante dans la série et l’on sent se mettre en place une dynamique intéressante entre le célèbre détective et son « ennemi ». J’adore la construction du personnage de Moriarty qui est ici tout en nuances. Ses actes sont terribles, mais ses motivations compréhensibles, ce qui fait de lui un être qui soulève des sentiments ambigus et ambivalents chez les lecteurs. Quant aux dessins, ils sont toujours aussi beaux et soignés !

Couverture Moriarty, tome 3Couverture Ekhö : Monde miroir, tome 6 : Deep south

Couverture Sacha et Tomcrouz, tome 1 : Les vikingsCouverture Sacha et Tomcrouz, tome 2 : La cour du roi

Couverture La véritable histoire de Boucle d'Or et du Chat MarcelLe petit cadre

Couverture Pleine lune, tome 1 : Je ne veux pas te faire de malCouverture Astrid Bromure, tome 4 : Comment lyophiliser le monstre du Loch Ness

TOTAL : 626 pages 

Encore de très belles découvertes durant cette semaine rythmée par la lecture de deux beaux romans et de nombreux ouvrages graphiques dont des suites que j’attendais avec impatience (Ekhö, Moriarty et Astrid Bromure). Seule petite déception, Pleine lune empruntée en raison du nom de l’autrice, mais dont j’ai eu du mal à trouver un véritable intérêt…

TOTAL :  1217 pages lues durant le challenge

Et vous, avez-vous participé au challenge ?
Quel est votre bilan ?

Bilan Challenge Une semaine à 1000 pages Chez le Pingouin Vert (avril 2019)

Une Semaine à 1000 pages Chez le Pingouin VertPour rappel, Le Petit Pingouin Vert propose une fois par mois le challenge Une semaine à 1000 pages Chez le Pingouin Vert, le but étant évidemment de lire au moins 1000 pages sur une semaine donnée. Pour participer et échanger avec les autres membres, n’hésitez pas à rejoindre le groupe FB.


Je vous propose un petit bilan de la dernière Semaine à 1000 pages du Petit Pingouin Vert qui s’est tenue du 8 au 14 avril.

ROMANS ET RECUEIL

J’ai terminé mes deux lectures en cours, Un amour de chat commencé durant le dernier Weed-end à 1000 et un livre très différent, Mes sincères condoléances, commencé en mars.

Couverture Un amour de chatCouverture Mes sincères condoléances, tome 1

Puis, j’ai dévoré Si près des étoiles qui nous transporte sur le plateau d’Autant en emporte le vent !

Couverture Si près des étoiles

TOTAL : 546 pages

OUVRAGES GRAPHIQUES

Pour une fois, j’ai respecté à la lettre ma PAL graphique prévisionnelle :

Couverture Space Battle Lunchtime, tome 1Couverture Les Ravencroft, tome 1 : Chaque chose à sa place

Couverture VilleVermine, tome 1 : L'homme aux babiolesCouverture Nico et le coeur de Cronos

TOTAL : 392 pages

LECTURE EN COURS

J’ai commencé une nouvelle lecture dimanche dans la soirée : Comment l’hypnose a changé ma vie de Messmer.

Couverture Comment l'hypnose a changé ma vie

TOTAL : 78 pages

TOTAL : 1016 lues durant le challenge

À part une légère déception avec Nico et le cœur de Cronos qui ne m’a pas convaincue, j’ai passé de très bons moments de lecture. Mention spéciale à Un amour de chat que j’ai adoré, et à Space Battle Lunchtime qui m’a offert une cure vitaminée par ses couleurs et la bonne humeur de son héroïne.

Et vous, avez-vous participé à ce challenge ?
Quel est votre bilan ?

 

Bilan Challenge Week-end à 1000 avril 2019

WE à 1000.png

Je vous propose un petit bilan du Week-end à 1000 d’avril qui s’est déroulé du vendredi 5 avril 19h au dimanche 7 avril 23h59.

VENDREDI SOIR

J’ai commencé le challenge vers 21h avec la lecture de la série de BD L’épée d’Ardenois que j’ai beaucoup aimée. Au programme, des batailles, des enjeux stratégiques, de l’amitié, de la chevalerie, des complots et un retournement de situation très bien trouvé !

Couverture L'épée d'Ardenois, tome 1 : GarenCouverture L'épée d'Ardenois, tome 2 : La Prophétie

Couverture L'épée d'Ardenois, tome 3 : Nymelle

Puis, j’ai continué le challenge avec la lecture d’un petit roman jeunesse d’Agnès Laroche qui nous emmène sur les traces d’un jeune homme peureux qui est bien décidé à montrer qu’il ne l’est pas tant que ça.

TOTAL : 304 pages

SAMEDI

J’ai profité d’un passage à la bibliothèque pour lire sur place Roger et ses humains et emprunter un certain nombre d’ouvrages graphiques de ma wish list.

Couverture Roger et ses humains, tome 1

Dans l’après-midi, j’ai lu les deux tomes du manga My Teen Romantic Comedy empruntés le matin-même : je n’ai pas détesté ma lecture, mais je n’ai pas accroché plus que cela… Puis j’ai enchaîné avec le premier tome d’une autre série : Père Fouettard.

Couverture My Teen Romantic Comedy is wrong as I expected @comic, tome 1Couverture My Teen Romantic Comedy is wrong as I expected @comic, tome 2

Couverture Père Fouettard corporation, tome 1

TOTAL : 664 pages

DIMANCHE

J’ai commencé dans la soirée un roman que j’aime déjà beaucoup : Un amour de chat.

Couverture Un amour de chat

TOTAL : 212 pages

TOTAL : 1180 pages lues durant le challenge

BILAN :

La visite à la bibliothèque du samedi m’a un peu fait dévier de ma PAL prévisionnelle pour le challenge, mais l’essentiel est que je me sois, comme toujours, bien amusée à dévorer des ouvrages graphiques, et à commencer l’histoire d’un chat pas comme les autres et de sa sympathique propriétaire.


Le week-end à 1000 est terminé, mais la Semaine à 1000 pages du Petit Pingouin Vert débute elle aujourd’hui pour se terminer ce dimanche à 23h59. Pour l’occasion, voici les titres que j’espère lire :

  • ROMANS/TÉMOIGNAGE : 

Couverture Comment l'hypnose a changé ma vieCouverture Un amour de chat

Couverture Si près des étoiles

  • OUVRAGES GRAPHIQUES :

Couverture Villevermine, tome 1 : l'homme aux babiolesCouverture Space Battle Lunchtime, tome 1

Couverture Les Ravencroft, tome 1 : Chaque chose à sa placeCouverture Nico et le coeur de Cronos

TOTAL : 1077 pages

Et vous, avez-vous participé au week-end à 1000 ?
Quel est votre bilan ?

Participez-vous à la Semaine à 1000 pages du Petit Pingouin Vert ?

Une Semaine à 1000 pages Chez le Pingouin Vert

Bilan de La semaine à 1000 pages du Pingouin Vert #mars 2019

Une Semaine à 1000 pages Chez le Pingouin Vert

Pour rappel, Le Petit Pingouin Vert propose une fois par mois le challenge Une semaine à 1000 pages Chez le Pingouin Vert, le but étant évidemment de lire au moins 1000 pages sur une semaine donnée. Pour participer et échanger avec les autres membres, n’hésitez pas à rejoindre le groupe FB.


Je vous propose un petit bilan de La Semaine à 1000 pages du Pingouin Vert de mars qui s’est tenue du lundi 18 mars au dimanche 24 mars.

LUNDI À VENDREDI

J’ai lu dans le cadre de ce challenge et de La Semaine à lire : Frères d’enchantement et L’effet Kiss pas cool.

Couverture Frères d'enchantementCouverture Journal d'une angoissée de la vie : L'effet Kiss pas Cool

TOTAL : 454 pages lues

SAMEDI

Un samedi marqué par les ouvrages graphiques :

  • 4life, un manga découvert complètement par hasard à la bibliothèque et qui m’a attirée grâce à sa couverture. On suit un groupe d’amies qui, après un accident de la circulation, va vivre une aventure hors du commun et pas forcément des plus reposantes… Rythmé avec des personnages à la personnalité marquée, ce premier tome a su me séduire, reste à espérer que la suite ne se fasse pas trop attendre.
  • le tome 2 de La boîte à musique : si l’histoire m’a peut-être un peu moins touchée que celle du premier tome, j’ai trouvé cette plongée à Pandorient et ses magnifiques paysages tout aussi agréable. Nola et ses amis vont, de nouveau, vivre une aventure trépidante dont leur amitié ressortira grandie. Hâte de lire la suite !

Couverture 4life, tome 1 : CrépusculeCouverture La boîte à musique, tome 2 : Le secret de Cyprien

  • Le voleur de souhaits : voici un ouvrage plein de poésie et de douceur qui m’a fait passer un moment de lecture aussi beau que doux !
  • En toutes lettres, un petit roman jeunesse de Marie Colot, une autrice dont j’apprécie beaucoup le travail.

Couverture Le voleur de souhaitsCouverture En toutes lettres

  • La Confrérie des Lions Blancs, tome 1  : un manga, en deux tomes, découvert en déambulant dans les rayons de la bibliothèque.

Couverture La Confrérie des lions blancs, tome 1

TOTAL : 533 pages lues

DIMANCHE

J’ai lu :

  • Le procès du cochon, un roman percutant dont je vous reparlerai sur le blog, et J’ai d’abord tué le chien, un roman tout aussi marquant bien que dans un style très différent :

Couverture Le procès du cochonCouverture J'ai d'abord tué le chien

  • La Confrérie des Lions Blancs tome 2 :

Couverture La Confrérie des lions blancs, tome 2

TOTAL : 488 pages lues

TOTAL : 1475 pages lues durant le challenge

Comme toujours, je suis ravie d’avoir participé à ce challenge qui m’a permis de faire de très belles découvertes et d’enfin lire un roman qui me tente depuis un moment, Le procès du cochon.

Et vous, avez-vous participé à cette session ? 
Quel est votre bilan ?

Bilan du WE à 1000 et de la Semaine à 1000 du Pingouin Vert (février 2019)

Une Semaine à 1000 pages Chez le Pingouin Vert

WE à 1000.png

Je vous propose un petit bilan de la Semaine à 1000 du Pingouin Vert qui s’est tenue du lundi 11 au dimanche 17 février et du Challenge WE à 1000 s’étant déroulé du vendredi 15 au dimanche 17 février. Pour l’occasion, j’avais prévu une PAL prévisionnelle que je n’ai pas entièrement respectée. Cela ne m’a pas empêchée de faire de très bonnes découvertes.

LIVRES LUS DU LUNDI AU VENDREDI 18h59

Couverture Memphis, tome 2 : la ville morteCouverture Memphis, tome 3 : le pays sans nom

Couverture L'ours et le rossignolCouverture Si j'avais su

J’ai commencé mercredi, en lecture commune, Léonard de Vinci L’indomptable :

Couverture Léonard de Vinci : L'Indomptable

TOTAL : 759 pages

LIVRES LUS DU VENDREDI 19h AU DIMANCHE 23h59

Et j’ai continué ma lecture de ce pavé intéressant, mais très dense :

Couverture Léonard de Vinci : L'Indomptable

TOTAL : 1058 pages  

BILAN

Je suis ravie de cette semaine intensive de lecture qui m’a permis de faire baisser ma PAL de SP et d’emprunts, et de valider les deux challenges. Ces challenges m’ont également motivée pour continuer la série Kasane dont j’ai apprécié les premiers tomes, mais qui a pris un tournant qui ne me plaît guère… J’ai heureusement passé un très bon moment avec L’Ours et le Rossignol qui a frôlé le coup de cœur !

TOTAL DE LA SEMAINE : 1827 pages dont 1058 pages durant le WE à 1000

Et vous, avez-vous participé à l’un de ces challenges ? Quel est votre bilan ?

L’Ours et le Rossignol, Katherine Arden

Je remercie les éditions Denoël de m’avoir permis de découvrir L’Ours et le Rossignol de Katherine Arden, une lecture qui m’a enchantée de la première à la dernière page. Et cela ne gâche rien, la couverture est superbe !

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Au plus froid de l’hiver, Vassia adore par-dessus tout écouter, avec ses frères et sa sœur, les contes de Dounia, la vieille servante. Et plus particulièrement celui de Gel, ou Morozko, le démon aux yeux bleus, le roi de l’hiver. Mais, pour Vassia, ces histoires sont bien plus que cela. En effet, elle est la seule de la fratrie à voir les esprits protecteurs de la maison, à entendre l’appel insistant des sombres forces nichées au plus profond de la forêt. Ce qui n’est pas du goût de la nouvelle femme de son père, dévote acharnée, bien décidée à éradiquer de son foyer les superstitions ancestrales.

Inspiré de contes russes, L’Ours et le Rossignol a su en garder toute la poésie et la sombre cruauté. C’est le premier roman de Katherine Arden.

Denoël (17 janvier 2019) – 368 pages – 21,90€ (broché) – 15,99€ (ebook)
Traduction : Jacques Collin

AVIS

Ce roman nous plonge, dès les premières pages, dans la Russie, celle des contes qui vit au rythme de ses mythes, de ses légendes et de son folklore. Il en résulte un dépaysement total et glacial qui, un peu à l’image de Morozko le Roi de l’Hiver, se veut, tour à tour, cajoleur et menaçant. Katherine Arden nous invite donc à découvrir tout un folklore passionnant peuplé de créatures magiques qui peuvent se montrer aussi bienveillantes que sournoises et dangereuses. La plupart d’entre elles m’étant inconnues, j’ai pris un immense plaisir à les découvrir. Certaines, à l’instar de la Roussalka, une créature des eaux, m’ont d’ailleurs fascinée quand d’autres comme le Domovoï, protecteur des foyers, m’ont attendrie un peu comme a su le faire Dobby dans Harry Potter.

Mais ce que j’ai certainement le plus apprécié, c’est la relation particulière que noue Vassia, notre jeune héroïne, avec ces êtres de contes et de légendes qu’elle est capable de voir. Consciente de leur importance pour la sûreté de son village, elle veillera ainsi à entretenir de bonnes relations avec ceux-ci, malgré une belle-mère austère et dure qui ne tolère pas vraiment cette incursion dans le fantastique. Il faut dire que capable également de voir au-delà du visible, cette femme considère plus cette capacité comme l’expression du diable que comme une bénédiction.

L’Ours et le Rossignol nous offre un très bel univers magique qui derrière sa beauté n’en cache pas moins danger, peur et envie. Et des dangers, Vassia va devoir en affronter qu’ils soient d’ordre naturel ou surnaturel. Il y a d’abord le problème de cet asservissement qui la guette comme il guette chaque femme : dans cette Russie moyenâgeuse, les devoirs des femmes sont nombreux, les libertés quasi absentes. Il est ainsi demandé à Vassia, une fois en âge de se marier et de procréer, de choisir entre prendre époux ou entrer dans les ordres quand bien même elle aspirerait à tout autre chose. Un sort révoltant qu’elle refusera coûte que coûte, la jeune femme étant, dès ses premières années, éprise de liberté.

À travers cette héroïne aussi fougueuse que les chevaux qu’elle aime tant, difficile de ne pas voir une ode à la liberté et à l’émancipation des femmes. Contre l’avis de son père, contre l’influence grandissante d’un prêtre et de la foi chrétienne, contre les conventions et contre toutes ces personnes qui veulent décider pour elle de sa vie, Vassia va s’élever et se donner les moyens de faire entendre sa voix. Vous aurez donc compris que j’ai adoré cette enfant que l’on voit grandir et prendre en main son destin malgré les obstacles qui ne manqueront pas de se dresser sur son chemin.

Ce refus constant et inflexible de se plier aux normes est courageux si l’on considère cette société patriarcale qui transforme une femme indépendante en sorcière. Mais il force carrément le respect quand l’on sait à quels dangers surnaturels s’expose Vassia pour protéger les siens et son village des démons et d’une force obscure qui se rapproche et gagne en force. Je n’en dirai pas plus sur ce point si ce n’est que le principal antagonisme du récit est aussi insaisissable que glaçant. La jeune femme affrontera moult épreuves avec toujours beaucoup de courage et, reconnaissons-le, parfois une certaine impétuosité qui frôle l’inconscience ! L’autrice a donc su créer un personnage entier qui se fond parfaitement dans ce récit baigné d’ombres et de mystères. À contexte exceptionnel, femme exceptionnelle !

Vassia est un personnage qui fascine et qui attire par sa force de caractère, et qui touche par son côté profondément humain. Elle est forte et intrépide, mais elle a également besoin du soutien et de l’amour de ses proches. J’ai ainsi beaucoup aimé sa relation complexe avec son père. Juste, mais dur, autant avec ses enfants que les membres de son village, celui-ci va tout faire pour protéger sa fille allant jusqu’à essayer de l’enfermer dans une prison, dorée certes, mais une prison quand même. Ce qui est intéressant avec ce personnage, c’est que l’on constate que s’il tend comme les autres à vouloir enfermer sa fille dans un rôle qui ne lui convient pas, il le fait plus par volonté d’assurer sa sécurité que par conviction sur sa supposée infériorité. Il oscille donc entre fierté devant ce que Vassia sait faire, et volonté de la remettre sur « le droit chemin ». Bien sûr, certains de ses propos sexistes ( il reste un homme formaté par son contexte culturel et historique) et sa manière de ne pas voir à quel point sa nouvelle femme déteste sa fille m’ont hérissé le poil, mais c’est un personnage tout en nuances qui évite le cliché du père abusif. Quant à Aliocha, un des frères de Vassia, j’ai adoré le soutien inconditionnel qu’il lui porte. Sans la juger, mais toujours en l’épaulant de son mieux, ce sera un véritable allié pour cette dernière. La complicité frère/sœur m’a donc beaucoup touchée et apporte une certaine douceur à un récit qui, sans baigner dans le sang, comporte néanmoins sa part de noirceur.

Dans ce roman, il est question de quête de soi et d’identité, de famille, de mythes et légendes, mais aussi de religion, et de la manière dont la progression d’une religion monothéiste comme le christianisme a pu modifier profondément la société. Le village de Vassia vivait fastueusement et joyeusement en mêlant croyances chrétiennes et rites anciens sans que cela ne pose le moindre problème. La croyance relativement récente en un dieu unique n’empêchait donc pas, par exemple, de laisser des offrandes aux esprits de la maison pour s’assurer de leur bienveillance et de leur protection. Mais la situation va progressivement changer à l’arrivée d’un prêtre animé par une soif de pouvoir immense et une foi tournant à l’extrémisme. Persuadé de devoir sauver ses ouailles de la perdition, et plus particulièrement Vassia pour laquelle il développera une relation de haine/attirance, il finira par instaurer le règne de la peur, de la colère, de la suspicion et de la violence. Grâce à ce personnage complexe qui semble bien souvent en proie à ses propres démons et à cette fierté qui obscurcit son jugement, l’autrice nous offre non pas une critique de la religion en tant que telle, mais une dénonciation subtile et éclairée de cette foi extrême qui divise et terrifie au lieu d’apaiser et réunir…

Le livre se lit très facilement, la plume de l’autrice naviguant entre rudesse de l’hiver, beauté du froid et lyrisme d’un poème. Le style est donc très agréable à lire tout en demeurant très accessible. Je pense néanmoins que les lecteurs en recherche d’une histoire menée tambour battant avec des batailles épiques pourraient être déçus. Nous sommes clairement plus ici dans un conte dont le charme réside autant dans les différents événements que dans le plaisir pris à se plonger corps et âme dans cet univers de glace et de mystère dont la beauté n’a d’égale que sa dangerosité.

En conclusion, L’Ours et le Rossignol est un magnifique conte teinté de magie qui nous plonge avec délectation dans le folklore russe et ses démons plus ou moins sympathiques. Sous fond de magie, de quête de soi et de liberté, Katherine Arden nous propose une jolie épopée, celle d’une enfant exceptionnelle qui grandit et évolue, se bat pour les siens et ses idéaux, mais aussi pour ce qu’on a toujours refusé aux femmes, la liberté et le droit de choisir sa vie !

Retrouvez le roman chez votre libraire ou en ligne.