Le scoop, Michelle Frances

Couverture Le Scoop Femme mains

Je remercie les éditions de l’Archipel de m’avoir envoyé Le scoop de Michelle Frances en échange de mon avis.

Kate a élevé seule sa fille Beth, son unique amour, sa fierté. D’autant que Beth vole depuis peu de ses propres ailes. Journaliste stagiaire, elle s’apprête même à sortir prochainement le scoop qui lancera sa carrière.
Mais Beth meurt subitement. D’abord anéantie, Kate cherche à comprendre les circonstances de l’accident. Et, peu à peu, elle en arrive à douter. Se pourrait-il que Beth ait été éliminée ? Son enquête dérangeait-elle à ce point qu’on ait voulu la faire taire ?
En décidant de reprendre à son compte les investigations de sa fille, Kate s’expose à présent au danger. Encore faudrait-il qu’elle sache d’où il vient…

L’Archipel (9 juin 2022) – 377 pages – Broché (22€)
Traduction : Maryline Beury  

AVIS

Alors que j’ai l’habitude des thrillers où l’on dévore chaque page dans l’attente d’une révélation, ici, l’autrice joue sur autre chose, sur l’identification aux protagonistes et notre sens de la justice. Et ça fonctionne à merveille, ayant ressenti tour à tour effroi, indignation, envie de renverser les règles d’un système économique impitoyable et cynique, et doux frissons de la victoire, aussi minime soit-elle…

Comme avec La belle-mère et bien que ce soit de manière très différente, j’ai ressenti bien plus que je n’ai lu cette histoire. L’histoire d’une mère dont le destin va venir briser les rêves, mais pas son courage ni sa détermination. Rejetée par sa mère en raison de sa grossesse précoce, Kate n’a pas pu compter sur le soutien de ses parents pour élever sa fille Beth à un âge où elle aurait eu elle-même besoin de ses parents pour se construire. Mais cela ne l’a pas empêchée de s’en sortir mue par son amour inconditionnel pour sa fille ; celui qui fait déplacer des montagnes et permet à un enfant de s’épanouir malgré le manque d’argent.

Beth a ainsi été élevée dans un foyer monoparental aimant et chaleureux, sous le regard bienveillant de Kate, et l’affection d’Iris, voisine et grand-mère de coeur. C’est probablement parce qu’elle a été choyée, et qu’elle a grandi dans le giron d’une mère courageuse qui a toujours tout fait pour son bonheur, qu’elle a pu devenir cette jeune femme forte, intelligente et pugnace. Une jeune femme en lice pour un poste de journaliste dans le grand journal où elle est stagiaire. Pour s’assurer d’obtenir ce poste convoité par son grand rival, Beth s’est lancée dans une enquête qui, une fois dévoilée, aurait dû être retentissante.  La vie de la jeune femme est malheureusement fauchée par un camion avant qu’elle n’ait pu terminer ses investigations, dont elle n’a révélé le thème à personne, même pas à sa mère dont elle était pourtant très proche.

Écrasée par la douleur, Kate arrive pourtant à ne pas sombrer, en se donnant une mission : s’assurer que la mort de Beth ne soit pas vaine. Et pour cela, elle n’hésitera pas à s’immiscer dans les affaires de l’entreprise de transport pour laquelle travaillait le chauffeur qui a écrasé Beth. Une initiative qui donne déjà un bon aperçu de l’esprit de battante de cette mère éplorée ! Alors qu’elle œuvre pour que l’accident de sa fille ne se reproduise jamais, Kate se lance également dans une entreprise encore plus ambitieuse et nettement plus dangereuse : reprendre l’enquête de Beth…

J’ai adoré la tension qui ne cesse de croître à mesure que l’enquête de Kate progresse, cette dernière ne semblant pas tout de suite mesurer la pleine dangerosité de ses actions, et encore moins la puissance de ceux auxquels elle s’attaque. Et même quand la réalité la frappera de plein fouet et que les menaces se multiplieront, elle ne pliera jamais l’échine. Au-delà du combat d’une mère pour la vérité et la mémoire de sa fille, Michelle Frances nous plonge dans une histoire fictive qui sonne terriblement vraie. Le genre d’histoire qui pourrait tout à fait se trouver à la une de nos journaux… Comme il y aura toujours des David prêts à affronter des Goliath, Kate devient un symbole à part entière. Celui de la lutte des petites gens contre les grands de ce monde qui oublient bien souvent que la vie ne se mesure pas à l’aune des profits.

Courageuse, parfois trop pour son propre bien, Kate ne peut que susciter l’admiration des lecteurs et éveiller en eux leur esprit de justice. Un sens de la justice qu’elle partageait avec Beth et qui leur aura coûté beaucoup à toutes les deux… Bien que l’intrigue se focalise principalement sur Kate, l’autrice alterne les points de vue et les temporalités, nous offrant notamment quelques sauts dans le passé, plusieurs semaines avant la mort de Beth. Une sorte de compte à rebours avant le moment fatidique s’installe, nous permettant de ressentir de plein fouet le caractère inéluctable du drame qui se joue en coulisse, et de deviner la grande journaliste qu’aurait pu devenir la jeune femme. Cela rend sa mort encore plus difficile à supporter, d’autant que Beth se révèle aussi admirable que sa mère.

D’ailleurs, tous les personnages féminins de ce roman m’ont plu, touchée et émue. Que ce soit Kate, cette mère courage qui va lutter avec acharnement levant une à une les barrières de sa condition sociale pour s’assurer que justice soit faite, Beth que l’on découvre en apprentie journaliste déterminée et en fille aimante et bienveillante, ou Iris, une voisine qui, année après année, a veillé avec tendresse sur la mère et la fille. Iris est le genre de protagoniste secondaire qui imprègne durablement sa marque dans le coeur des lecteurs…

En plus de ces femmes remarquables, on découvre Tim, le petit ami de Kate qu’elle a rencontré quelques semaines avant la mort de Beth. Patient, attentif, compréhensif et doux, il sera d’un grand soutien pour Kate qui trouvera en lui une épaule solide sur laquelle s’appuyer. Mais l’autrice n’oublie pas de rendre ce personnage quelque peu opaque et mystérieux… Sa rencontre avec Kate est-elle vraiment le fruit du hasard et sa demande inattendue, est-elle sincère ou un moyen de la détourner de son objectif ? Si je me suis fait rapidement une opinion sur la plupart des personnages, j’avoue ne pas avoir su sur quel pied danser avec cet homme aux allures de petit ami parfait.

Cet homme ne sera pas la seule zone d’interrogation dans ce thriller où les mensonges, les menaces et la manipulation écraseront le coeur des lecteurs, et leur donneront autant envie de tourner les pages que de voir Kate réussir dans son ambitieuse entreprise. À coeur vaillant rien d’impossible ! Du moins, il est toujours préférable de le penser pour ne pas sombrer, et trouver la force de continuer à avancer même quand tout semble vouloir vous arrêter. Et avancer, Kate n’arrêtera jamais de le faire, car il y a des causes pour lesquelles on ne peut tout simplement pas renoncer.

En résumé, Le scoop nous offre une enquête passionnante sur la piste de la vérité et de la justice. La justice sera d’ailleurs au centre de ce récit d’une lutte déséquilibrée, mais néanmoins acharnée entre les petits et les grands, entre l’humain et le profit. Un schéma qui ne sera pas sans rappeler David contre Goliath, David prenant les traits d’une mère courage qui surmontera le pire pour que Goliath ne puisse plus jamais nuire. D’une plume fluide et précise, l’autrice décortique les arcanes d’un mal insidieux pour mieux nous faire ressentir le poids du mensonge et de la manipulation dans un jeu où certains sont prêts à tout pour l’emporter. Un thriller sous tension qui vous fera passer par un tout un tas d’émotions !

20 réflexions sur “Le scoop, Michelle Frances

  1. Pingback: Challenge polar et thriller 2022-2023 | Light & Smell

  2. Pingback: C’est le 1er, je balance tout ! juillet 2022 | Light & Smell

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.