Hunting Prince Dracula, Kerri Maniscalco

Couverture Hunting Prince Dracula

Un peu différent dans le ton mais tout aussi sombre que le premier tome, Hunting prince Dracula de Kerri Maniscalco m’a captivée.

Following the grief and horror of her discovery of Jack the Ripper’s true identity, Audrey Rose Wadsworth has no choice but to flee London and its memories. Together with the arrogant yet charming Thomas Cresswell, she journeys to the dark heart of Romania, home to one of Europe’s best schools of forensic medicine . . . and to another notorious killer, Vlad the Impaler, whose thirst for blood became legend. But her life’s dream is soon tainted by blood-soaked discoveries in the halls of the school’s forbidding castle, and Audrey Rose is compelled to investigate the strangely familiar murders. What she finds brings all her terrifying fears to life once again.

AVIS

Ayant beaucoup aimé le premier tome, Whitechapel, je me suis assez vite jetée sur la suite qui, hélas, n’a jamais été traduite en français. Si je le mentionne, c’est que passer du français à l’anglais a joué sur mon rythme et mes impressions de lecture, le niveau de langue nécessitant une certaine concentration. Ce n’est pas insurmontable, mais la plume de Kerri Maniscalco demande qu’on prenne le temps de s’attarder sur le vocabulaire. Il serait, en effet, dommage de passer à côté de l’ambiance sombre et gothique qu’elle a su instaurer à son récit, en faisant voyager ses personnages de l’Angleterre à la Roumanie, sur les terres du fameux Dracula.

Audrey Rose et Thomas font ainsi leurs premiers pas dans une école de médecine légale, l’une des meilleures d’Europe. Mais contrairement à ce qu’ils pensaient, leur place n’est pas assurée et ils vont devoir travailler dur pour prouver qu’ils sont dignes d’intégrer le cursus de leur rêve ! Les choses ne vont néanmoins pas se passer comme prévu. En plus de devoir, comme d’habitude, prouver qu’une femme a les mêmes capacités intellectuelles qu’un homme, Audrey Rose va devoir faire face aux démons du passé, son enquête sur les traces de Jack l’Éventreur et la révélation de son identité ayant laissé des traces…

Cet aspect traumatique prend une certaine place dans le récit, sans le plomber, ce que j’ai trouvé finement joué de la part de l’autrice. Après tout ce qu’a affronté et vécu Audrey Rose, elle ne pouvait pas reprendre sa vie comme si de rien n’était, même si son départ pour la Roumanie donne parfois un peu le sentiment d’une fuite en avant. Bien sûr, elle ne pouvait refuser cette opportunité, mais de là à dire que c’était ce qui était le mieux pour elle à l’instant T…

En plus de ses doutes et des moments où elle ne sent plus maîtresse de son corps, la jeune femme doit également faire face à un Thomas rendu maladroit par son désir de la protéger, et à un tueur en série qui semble décidé à faire revivre la légende de Vlad l’Empaleur. C’est donc dans une ambiance digne de Dracula qu’Audrey Rose et son acolyte mènent l’enquête, tout en faisant face à leurs problèmes personnels, et leur besoin de mettre les choses à plat pour espérer conserver cette belle amitié et attraction qui les lient…

Comme dans le premier tome, j’ai adoré la relation entre ces deux fortes têtes, leur manière de se titiller, leur parfaite complémentarité et l’amour total et inconditionnel de Thomas pour Audrey Rose. Le jeune homme fait des erreurs, ce qui provoquera des tensions avec l’élue de son cœur, mais il se révèle aussi extrêmement touchant et fera de son mieux pour s’amender. Tendre et protecteur, parfois trop, Thomas ne perd pas pour autant cette malice et cette espièglerie qui font tout son charme. Il nous offre, en outre, une autre facette de lui-même avec l’arrivée de quelqu’un dont il est très proche et que j’aimerais beaucoup retrouver dans la suite de la série…

En plus des personnages et de leurs interactions, j’ai été séduite par l’ambiance auréolée de danger et de mystère, à l’image d’une académie qui possède, en plus de passages secrets, un pouvoir d’attraction/répulsion certain ! Le roman comporte, en outre, des scènes d’exploration qui m’ont parfois donné le sentiment d’être dans un Indiana Jones version gothique, sans oublier la manière dont l’autrice s’inspire de la légende de Dracula pour créer la sienne. Une légende peut-être un peu moins sanguinolente, mais tout aussi macabre et bien tordue ! À cet égard, je me suis laissée berner et mener par le bout du nez et j’ai adoré ça. 

Attendez-vous donc à d’étonnantes révélations, certaines liant Histoire et histoire, et des scènes riches en tension et non dénuées d’horreur, surtout si vous n’aimez pas les bébêtes à huit pattes. Il y a des passages qui m’ont d’ailleurs franchement stressée ayant eu peur pour la vie de nos personnages. Je suis donc ressortie de ce tome enchantée avec une seule envie : poursuivre une série dont l’ambiance semble se renouveler à chaque tome pour le plus grand plaisir des lecteurs fan d’intrigues policières ancrées dans l’horreur et de duos qui se titillent, mais dont l’alchimie est indéniable.

28 réflexions sur “Hunting Prince Dracula, Kerri Maniscalco

    • Oui, l’autrice a l’art et la manière de créer des situations angoissantes et palpitantes 🙂
      Je comprends d’autant plus que si la série avait été entièrement traduite, j’aurais enchaîné les tomes alors que là, je n’ai pas encore eu le courage de lire le 3ème…

      Aimé par 1 personne

      • C’est dommage 😉
        C’est pour ça que j’ai fixé ma limite à des livres/séries traduits et pour ça aussi que j’évite dorénavant de commencer des séries pas entièrement publiées en vf. Pour moi lire dans une langue étrangère s’apparente plus à du boulot qu’à du plaisir, je comprends que tu aies du mal à te motiver…

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.