Super Madrona – tome 2 : La loi de Murphy frappe toujours deux fois, Helen Harper

Couverture Super Madrona, tome 2 : La loi de Murphy frappe toujours deux fois

Être une méchante maléfique demandait trop de travail… et je n’ai pas l’étoffe d’une super-héroïne. Essayons super-espionne à la place !

Même si Madrona n’a toujours aucun souvenir de son passé et qu’elle ressemble davantage à une méchante maléfique qu’à une fabuleuse super-héroïne, cela ne signifie pas qu’elle ne peut pas être une super-espionne. Alors quand Rubus se lance à la recherche de la sphère magique du dragon qui permettrait aux fées de rentrer chez elles, mais causerait l’apocalypse, elle n’a pas vraiment le choix.
Le monde a besoin d’une personne brillante, puissante et pleine de ressources pour le sauver… et si la personne en question s’avère être on ne peut plus séduisante au passage, c’est tout bénef.

AVIS

Chronique du premier tome : Des emmerdes jusqu’au cou

Je vous ai déjà dit à quel point j’aimais Helen Harper ? Probablement, mais je vais le répéter, je suis fan de cette autrice qui est devenue l’une de mes autrices chouchous d’urban fantasy. J’ai aimé Ivy Wilde, j’ai adoré Les liens du sang et je suis devenue accro à Super Madrona, une trilogie qui joue autant sur l’action que l’humour.

Madrona, c’est le genre de personne qu’on aime ou qu’on déteste, j’appartiens indubitablement à la première catégorie. Dans La loi de Murphy frappe toujours deux fois, elle est toujours amnésique et elle est surtout toujours aussi drôle. J’adore son humour et la manière dont l’autrice joue sur sa tendance mégalomane, qui fait d’autant plus sourire qu’on comprend sans peine que ce n’est qu’une façade… Plus Madrona en rajoute, plus on devine ses failles et son manque de confiance en elle.

Le prologue nous permet d’en savoir un peu plus sur son amnésie, ce qui nous donne un avantage certain sur cette jeune femme qui se pense bien plus mauvaise qu’elle ne l’est. D’ailleurs, ce tome va nous prouver son sens du sacrifice, Madrona acceptant de retourner auprès d’un personnage fort peu avenant pour l’empêcher de retrouver un artefact risquant d’anéantir l’humanité. Un détail pour ce dernier qui rêve de retourner, avec les autres fées, dans son royaume quitte à sacrifier des milliards d’êtres humains.

Si la Madrona super-héroïne du premier tome était drôle, la Madrona super espionne de ce deuxième tome n’est pas en reste. La discrétion n’étant pas son fort, super mission ou pas, la jeune femme a du mal à garder la langue dans sa poche, et ne peut s’empêcher de titiller le grand méchant de l’histoire. Comme dans Des emmerdes jusqu’au cou, on rit donc beaucoup aux côtés de cette héroïne atypique à la personnalité flamboyante ; une héroïne qui a des réparties dignes d’une bonne comédie.

L’histoire est rythmée, mais elle connaît une belle phase d’accélération dans la dernière partie jusqu’à un final qui vous fait osciller entre : « mais ce n’est pas possible de terminer le tome comme ça » et « vite, il faut que j’achète la suite« . Le troisième et dernier tome sortant en français en septembre, j’hésite entre attendre patiemment ou sauter sur la version anglaise. Quoi qu’il en soit, avec La loi de Murphy frappe toujours deux fois, Helen Harper ne m’a pas déçue, bien au contraire.

Elle nous prouve de nouveau sa capacité à offrir une histoire addictive qui tient en haleine et qu’on a tendance à lire d’une traite, happé par l’action, les révélations, le mystère et les personnages. J’ai, en outre, beaucoup aimé le flou qui entoure l’histoire et le passé de Madrona, d’autant que la personne qui a le plus d’informations sur elle n’est pas la plus sympathique et encore moins la plus fiable… Madrona va donc naviguer en eaux troubles, tentant de réconcilier ce qu’on dit d’elle, ce qu’elle est vraiment et ce qu’elle pense être. Tout un programme !

Elle pourra heureusement compter sur sa ténacité, son humour, sa débrouillardise et ses complices, dont une actrice que j’ai pris plaisir à retrouver même si c’est brièvement, un homme qui ne l’apprécie pas, mais qui va petit à petit revoir son jugement, et un personnage qui a eu et qui a de l’importance pour elle. Comme toujours avec l’autrice, il y a une romance sans aucun problème de consentement, de possessivité et de testostérone, ce qui est rare pour le genre et donc appréciable. Mais il ne faut clairement pas lire la série pour cela, cet aspect restant au second plan. Il n’en demeure pas moins convaincant et suscite quelques émotions, le passif entre Madrona et la personne qui l’intéresse étant compliqué. Un passif très frustrant pour la jeune femme qui ne s’en souvient qu’à travers ce qu’on veut bien lui en dire…

En conclusion, encore plus drôle, toujours aussi déterminée et amnésique, Madrona se montre à la hauteur de sa réputation de Madhatter, mais aussi de son rôle de super espionne navigant en eaux troubles pour sauver l’humanité. Entre espionnage, action, amitié, humour et sentiments, La loi de Murphy frappe toujours deux fois est un deuxième tome rythmé et sans longueur. Il devrait même vous réserver quelques surprises, dont l’une qui vous fera revoir toute l’intrigue sous une autre perspective…

Publicité

22 réflexions sur “Super Madrona – tome 2 : La loi de Murphy frappe toujours deux fois, Helen Harper

  1. Je ne sais pas si tu le savais déjà, mais son titre fait référence à un film américain de 1946, The Postman Always Rings Twice (Le facteur frappe toujours deux fois). Ce titre est devenu expression idiomatique en anglais pour signifier l’arrivée de mauvaises nouvelles.

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: La Loi de Murphy frappe toujours deux fois. Helen Harper - Vingt et une pages : Blog littéraire et décontracté !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.