Les enquêtes de lady Rose, tome 2 : Soupçons et préjugés, M.C Beaton

Soupçons et préjugésM.C Beaton

Décidément insoumise, Lady Rose refuse de faire comme toutes les jeunes filles de son rang : elle ne se mariera pas ! Pire, elle veut quitter la maison pour gagner sa vie. My god ! Ses parents finissent par céder à ses extravagances, sachant que le détective Harry Cathcart la chaperonne. Mais la vie de femme indépendante n’est pas aussi excitante que Rose l’avait imaginé. Elle est même très morne…

Lorsque – ô surprise – une vieille connaissance de la famille est assassinée, Harry demande le renfort de Lady Rose dont les relations dans la haute société lui seront précieuses. Le duo est prêt pour mener l’enquête. Des hôtels particuliers pleins de secrets au manoir de campagne où rôde le danger, ils remontent la piste du tueur… à leurs risques et périls ?

Albin Michel (2 juin 2021) – 14 €
Traduction : Françoise Du Sorbier 

AVIS

Ayant beaucoup aimé Meurtre et séduction, j’ai enchaîné avec le tome 2. Comme précédemment, M.C Beaton fait vivre à lady Rose et au Capitaine Cathcart des péripéties chacun de leur côté, tout en veillant à plus ou moins entrelacer leur vie, avant de les réunir pour enquêter sur un meurtre. Une construction atypique que j’aime beaucoup et qui permet de semer les graines du désastre, lady Rose ayant la fâcheuse tendance à se mettre dans des situations difficiles, impliquant souvent la mort de quelqu’un…

Dans ce tome, la jeune femme va apprendre une dure leçon : il faut parfois faire attention à ce que l’on demande. Et si, finalement, travailler, cette chose qu’elle réclamait à cor et à cri à ses parents n’était pas aussi amusante et épanouissante qu’elle le pensait ? Entre la faim, le froid et une chambre dépourvue du moindre confort, son salaire ne lui permettant aucun luxe, lady Rose va découvrir la réalité des moins nantis pour qui le travail n’est pas un caprice, mais une nécessité ! 

Cette dernière se révèle parfois agaçante par son double discours, car si elle revendique l’égalité et souhaite effacer les barrières sociales, elle a très vite fait de remettre Daisy à sa place, en lui rappelant en cas de besoin son statut de domestique. Plus que de la méchanceté, je parlerais d’immaturité, la jeune femme semblant très instruite, mais également très naïve quant à la réalité sociale de ceux qu’elle souhaite côtoyer. Cathcart lui rappellera, fort heureusement, que changer les choses implique aussi d’en assumer les conséquences…

La relation entre ces deux personnages de caractère continue à tenir en haleine les lecteurs et lectrices. Leurs interactions ne sont pas au centre du roman, mais j’ai adoré leurs échanges, leurs formidables capacités à se leurrer eux-mêmes sur leurs sentiments, et la manière dont ils n’hésitent pas à se provoquer, tout en cherchant chez l’autre une certaine forme d’approbation. Ils formeront de nouveau un duo complémentaire pour résoudre un crime qui nous prouve, si besoin en était, que la noblesse anglaise n’a pas vraiment conscience de sa propre bassesse ! Quand on voit agir tous ces nobles qui, sous couvert de civilité, se comportent comme des charognards et des prédateurs, on réalise l’ineptie d’un modèle sociétal basé sur la différence de classe. 

Une réalité dont l’inspecteur Kerridge a bien conscience, ce dernier rêvant toujours d’une révolution et du jour où les moins nantis prendront leur revanche sur ceux passant leur temps à les exploiter. La critique sociale et sociétale est donc toujours bien présente et plutôt juste… M.C Beaton rappelle également le sort des femmes en ce début du XXe siècle où des parents n’hésitent pas à prendre des mesures extrêmes pour « dompter » leur fille, et où même le plus révolutionnaire des inspecteurs considère que la vraie place d’une femme est dans son foyer, en bonne mère de famille. Cela ne l’empêche pas de laisser lady Rose mener l’enquête aux côtés du capitaine Cathcart, avec l’aide bien sûr de Daisy et de Becket.

Le quatuor se révèle de nouveau diablement efficace, Daisy et Becket ayant accès à des informations qui ne sont pas accessibles à lady Rose et à Cathcart. La relation entre la dame de compagnie et le valet se ressert, même s’ils doivent composer avec les sautes d’humeur et la relation mouvementée entre nos deux fortes têtes. L’enquête, quant à elle, va nous permettre de retrouver des personnes rencontrées dans le premier tome, certaines plus agréables que d’autres, et de faire la connaissance de personnages hauts en couleur.

La vie de nos héros étant mouvementée, le premier meurtre sur lequel ils travaillent ensemble ne sera pas le seul drame venant frapper la bonne société anglaise… Pour ma part, j’ai douté jusqu’à la fin du coupable et je dois avouer que j’ai trouvé son motif truculent à souhait ! On retrouve bien là un certain humour anglais et un art du cocasse assumé et inégalé.

En conclusion, dans la lignée du premier tome, Soupçon et préjugés nous propose une plongée mouvementée dans les coulisses d’une noblesse anglaise entachée par ses vices, et un meurtre sur lequel le capitaine et lady Rose sont bien décidés à faire la lumière, au mépris des conventions et des dangers. Entre les mensonges, les défis propres à une lady en ce début de XXe siècle où les femmes n’ont guère de liberté, et un jeu de piste pour remonter les traces d’un tueur, nos personnages n’auront pas le temps de s’ennuyer ! Un second tome dont le charme réside autant dans le contexte historique et social passé sous l’oeil critique de M.C Beaton, que ses personnages que l’on prend plaisir à voir évoluer et à accompagner dans une nouvelle enquête mouvementée et savoureuse à souhait.

32 réflexions sur “Les enquêtes de lady Rose, tome 2 : Soupçons et préjugés, M.C Beaton

  1. Je n’ose pas me lancer dans cette série. J’ai peur d’être déçue, malgré tous les bons avis que je lis. Il faudrait que je franchisse le cap, après tout, j’aime bien l’humour de MC. Beaton. En plus, c’est idiot, mais les couvertures ne m’emballent pas, contrairement aux Agatha Raisin. J’ai prévu de prendre la version audio pour le tome 1, on verra bien.

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Les enquêtes de lady Rose, tome 3 : Raison et châtiments, M.C. Beaton | Light & Smell

  3. Pingback: C’est le 1er, je balance tout ! janvier 2022 | Light & Smell

  4. Pingback: Les enquêtes de Lady Rose, tome 4 : Passions et trahisons, M.C. Beaton | Light & Smell

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.