Alter Ego, Ana C. Sanchez

Couverture Alter Ego, Ana C Sanchez

 

Quand sa meilleure amie Elena lui annonce qu’elle a maintenant un petit copain, la jeune Noel a déjà beaucoup de mal à l’accepter. Alors quand June, une autre amie très proche d’Elena arrive dans l’équation, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase ! Mais au fur et à mesure que Noel et June apprennent à se connaître, leur rivalité se mue petit à petit en un sentiment tout nouveau…

Ce joli one-shot romantique vous est proposé par une autrice européenne, qui a su créer des héroïnes aux sensibilités proches de nos lectrices. Cette histoire d’amour entre deux étudiantes à la fac, racontée avec justesse et naturel, plaira indubitablement à tous les cœurs sensibles.

Glénat Manga (3 février 2021)- 192 pages – 7,60€

AVIS

Le résumé d’Alter Ego m’a tout de suite intriguée, mais je ne m’attendais pas à autant apprécier cette sympathique romance qui, en moins de 200 pages, aborde des thématiques importantes qui parleront à beaucoup : l’amitié, la jalousie, les premiers émois et chagrins amoureux, les apparences, la famille… Et ceci, grâce, entre autres, à des personnages que l’on prend beaucoup de plaisir à suivre.

Nous faisons ainsi la connaissance de Noel, une étudiante au fort caractère amoureuse de sa meilleure amie depuis le premier jour de leur rencontre, soit 6 ans. Une amitié/amoureuse à sens unique difficile à vivre pour Noel, d’autant qu’Elena vient d’accepter de sortir avec un garçon. Un drame pour Noel dont toute la vie tourne autour de sa meilleure amie ! Et si la situation n’était déjà pas assez difficile à supporter, June, l’autre amie d’Elena rencontrée sur le Net, décide d’emménager dans leur ville. Noel se voit ainsi « voler » son amie par un garçon et une autre fille, ce qui la met dans une folle rage, la jalousie l’étouffant.

Ce que j’ai adoré avec ce manga, et adoré n’est pas un vain mot, c’est qu’Ana C. Sanchez déconstruit petit à petit les comportements toxiques de Noel, montrant aux lecteurs qu’une personne n’est pas un objet. Elena n’appartient à personne, si ce n’est à elle-même, ce que la jeune fille tentera de faire comprendre à Noel avec patience, mais fermeté. Un message qu’on ne trouve pas si souvent que ce soit dans les romans ou dans les mangas !

Si au début du manga, Noel nous semble quelque peu extrême, elle se révèle également touchante. On sent qu’elle n’est pas méchante, mais qu’elle a beaucoup de mal à maîtriser ses émotions malgré ses efforts. À fleur de peau, elle vit tout intensément… Néanmoins, au fil des pages, elle évolue et nous montre cette autre facette d’elle-même que seule Elena semblait véritablement voir. La présence de June, que Noel considère comme son ennemie, n’y est pas pour rien… Vu le caractère difficile de Noel, la relation entre les deux commence difficilement, la jeune fille se montrant désagréable, mais June n’a pas dit son dernier mot, d’autant qu’elle comprend très bien les sentiments de Noel pour Elena.

Bien que le manga soit trop court pour que ce schéma soit réellement développé, on a un petit côté enemies to lovers auquel j’ai été sensible. J’ai beaucoup aimé suivre les interactions entre ces deux jeunes femmes en apparence très différentes, mais qui vont inexorablement se rapprocher : d’abord en raison de leur amitié pour Elena, puis pour des raisons bien plus douces. L’évolution de leurs sentiments est réaliste et, surtout, très bien amenée, la mangaka nous offrant des scènes mignonnes à souhait durant lesquelles Noel et June nous révéleront leur vulnérabilité et leurs failles respectives. À cet égard, le passé de June m’a beaucoup touchée, et nous prouve que les apparences sont parfois trompeuses, June n’étant pas cette personne insouciante et sûre d’elle dont elle donne l’image.

En plus d’être touchante, June nous montre ce que doit être le véritable amour : désintéressé, beau et bienveillant. Contrairement à Noel, et malgré sa propre tristesse, elle se révèle d’emblée sincèrement contente pour Elena et fera de son mieux pour la rendre heureuse, même si c’est avec une autre personne qu’elle-même. Un comportement qui finira par faire écho en une Noel au mauvais caractère, mais une Noel prête à évoluer et à s’ouvrir à de nouveaux sentiments… 

Alter Ego nous offre ainsi une romance pleine d’émotions entre deux jeunes femmes attachantes que j’aimerais beaucoup retrouver quelques années après leur rencontre. À défaut, de jolies illustrations de Noel et June ensemble sont proposées en fin de tome. Pour ma part, j’ai été séduite par le coup de crayon d’Ana C. Sanchez qui allie rondeur et expressivité, sans pour autant tomber dans l’abus d’effets. On est sur quelque chose de sobre mais de mignon, de doux et de tendre, avec un jeu intéressant sur les visages toujours très expressifs, que ce soit pour exprimer la joie, la colère, l’embarras, les doutes…

En résumé, ce manga est parfait pour les personnes en quête d’une belle histoire entre deux jeunes femmes dont la relation, d’abord conflictuelle, va progressivement évoluer vers quelque chose de bien plus tendre et profond. Touchant, et véhiculant un très beau message sur ce qu’est vraiment l’amour, voici un one shot que je ne peux que vous conseiller pour vous plonger dans une romance douce, mais non dénuée de caractère, à l’image d’une héroïne bien plus tendre qu’il n’y paraît.

16 réflexions sur “Alter Ego, Ana C. Sanchez

  1. J’avoue que ce manga ne m’attirait pas du tout. J’ai souvent du mal avec les titres lesbiens qu’on nous propose maintenant à part ceux de Kiriko Nananan par exemple. Les dessins ici ne m’attiraient pas du tout… Mais je suis agréablement surprise de voir qu’il recelait autre chose à l’intérieur que ce que j’imaginais et que l’histoire a une belle morale avec cette déconstruction de la relation toxique.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.