The Elf and the Hunter, Aoi Umetaro

Couverture The elf and the hunter, tome 1

Dans une petite cabane au fond des bois vit l’elfe artisan Magritte, ainsi que celui qui lui voue une adoration sans borne, le chasseur humain Yura. Bien qu’ils soient d’âges et d’espèces différents, ils demeurent ensemble et créent des objets fabuleux pour répondre à diverses requêtes. Et si vous jetiez un œil à leur paisible vie, tissée au quotidien dans cet atelier forestier ?

Soleil (21 avril 2021) – 7,99€

AVIS

The Elf and The Hunter me tente depuis sa sortie, alors quand j’ai eu l’occasion de le lire, je n’ai pas hésité une seule seconde. Et je dois dire que mes attentes ont été largement satisfaites, ayant beaucoup apprécié l’univers graphique proposé par Aoi Umetaro avec cette rondeur des traits et cette expressivité des visages qui me plaisent tant. Quant à l’histoire en elle-même, elle m’a également convaincue, d’autant que je me suis quasiment tout de suite attachée aux deux protagonistes qui forment un duo aussi atypique que complémentaire. 

J’ai été, pour ma part, attendrie par la tendresse et la complicité qui unissent Magritte, une elfe artisane qui fabrique des objets, et Yura, un chasseur humain qui l’aide à récupérer certains matériaux nécessaires à leur réalisation. Très vite, on réalise que leur relation dépasse le simple cadre d’une relation employeur/employé ou même celui d’une belle amitié. Ils se révèlent néanmoins tous les deux assez timides dans l’expression de leurs sentiments, bien que Magritte semble un peu plus entreprenante ! Dommage que Yura ne saisisse pas vraiment le sens de ses propos… Cela n’empêche pas l’auteur de nous offrir des scènes pleines de tendresse, des regards emplis de promesse, et des joues rougies par des sentiments et des pensées parfois difficiles à exprimer. Les scènes où ils se tiennent la main sont, quant à elles, adorables à souhait !

Au-delà des scènes tranches de vie nous plongeant dans le quotidien du duo, et de quelques flashback nous permettant de suivre le fil de leur rencontre, nous accompagnons Magritte et Yura dans leurs sorties pour trouver les ingrédients manquant aux recettes de Magritte. Et c’est là où le rôle de Yura révèle toute son importance, le jeune homme étant un chasseur aguerri et plutôt efficace ! Le mangaka évite toutefois le stéréotype du guerrier machiste, notre héros veillant avec attention au confort de Magritte, étant plutôt naïf et attendrissant, d’une infinie douceur, d’une grande prévenance, et prompt à se mettre derrière les fourneaux.

Quant à Magritte, elle semble très douée dans son travail d’artisane, comme nous le prouve sa très grande renommée. J’aurais toutefois souhaité que les phases de résolution de problème et de création soient un peu plus poussées, l’elfe semblant trouver assez rapidement des solutions pour ses clients. Si ses talents sont indéniables, j’avoue avoir plus particulièrement apprécié sa personnalité, Magritte ayant plutôt du caractère, voire parfois mauvais caractère. Elle m’a d’ailleurs bien souvent fait sourire, notamment quand des impudentes se trompent sur son âge, l’elfe étant bien plus âgée que ne le laissent présager sa taille et son visage enfantin, ou qu’un homme désobligeant sonne à sa porte. Un homme qui n’est peut-être pas très honnête sur les raisons de sa présence, mais qui semble sincère et plutôt touchant, du moins à sa manière…

En résumé, The Elf and the Hunter est un manga qui plaira aux lecteurs en quête d’une histoire toute mignonne portée par deux personnages très différents l’un de l’autre, mais qui se révèlent parfaitement complémentaires, que ce soit au niveau de leur caractère ou de leur association professionnelle. Entre la création d’objets magiques, les sorties pour trouver certains ingrédients, et des scènes tranches de vie adorables, les lecteurs devraient passer un très bon moment de divertissement. Pour ma part, j’ai hâte de lire la suite.

32 réflexions sur “The Elf and the Hunter, Aoi Umetaro

  1. Pingback: Mini-chroniques en pagaille #45 : romance (décevante), manga et chiens pirates ! | Light & Smell

  2. Pingback: Challenge manga : Le choc des titans #ChocDesTitans | Light & Smell

  3. Pingback: The Elf and the Hunter d’Aoi Umetaro – Les Blablas de Tachan

  4. Pingback: C’est le 1er, je balance tout ! mars 2022 | Light & Smell

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.