Robules, Delphine Gosset

Couverture Robules

Un roman d’aventure palpitant, drôle et original qui nous emporte dans un univers parallèle géré par une intelligence artificielle.

Hator et Suma sont en vacances chez leur oncle Niels, programmeur de jeux vidéo. Avec Phocus et Marnus, les deux voisins, elles tentent de « dresser » Zip, un chien robotique très intelligent. Quand les deux plus jeunes disparaissent, Suma et Manus découvrent que Zip leur a ouvert une porte vers un monde un peu étrange, composé de micro-robots…

Alice (28 octobre 2021) – 262 pages -12€
Couverture : Julie Staboszevski

AVIS

Ayant beaucoup aimé le précédent roman de l’autrice, Sur la route de Nosy Komba, je n’ai pas hésité une seule seconde quand on m’a proposé de découvrir son nouveau roman au titre intrigant, Robules. Et je dois dire que, sans surprise, j’ai passé un excellent moment auprès de personnages attachants tous dotés de prénoms plutôt originaux !

Un quatuor séparé bien soudainement…

C’est en rendant visite à leur oncle Niels que Hator, sept ans, et sa grande sœur Suma, onze ans, ont rencontré pour la première fois Phocus et Marnus, deux frères avec lesquels elles sont devenues amies. Elles vont d’ailleurs avoir l’occasion de passer du temps avec ces derniers puisqu’il est prévu qu’elles restent deux semaines de vacances chez leur super tonton programmeur de jeux vidéo. Un tonton qui, en plus d’avoir une cage d’hamster pour humain en plein milieu de son salon, leur fait une belle surprise : l’arrivée chez lui d’un chien robot très vite nommé Zip ! Zip n’aboie pas mais miaule ce qui, avouons-le, lui donne un certain cachet et ne manquera pas de faire sourire les lecteurs.

Ce super toutou robot va également se révéler être un compagnon d’aventure plein de ressources et de surprises, exactement ce dont vont avoir besoin Suma et Marnus pour retrouver Phocus et Hator, tous les deux ayant mystérieusement disparu ! Et si Zip va se révéler indispensable, c’est qu’il est le plus amène à interagir avec les micro-robots peuplant le monde étrange dans lequel nos deux amis vont se plonger pour retrouver les « petits », ceux-ci semblant s’y être engouffrés… Commence alors une aventure menée tambour battant dans un univers étrange et fascinant à la fois, un univers où les animaux, les décors, les immeubles, et les objets se font, se défont et se meuvent au gré des assemblages et des désassemblages de micro-robots.

ou le début d’une palpitante aventure sur les traces d’un antagoniste d’envergure !

Enfant, je ne lisais guère de science-fiction, mais je suis certaine que j’aurais adoré ce roman du début à la fin. Il faut dire que sans sacrifier à la qualité de la plume, Delphine Gosset se met à hauteur d’enfant et de toutou robot pour proposer une aventure emplie d’originalité, d’action, de mystère, de surprise et d’amitié. Une aventure qui offre des scènes parfois drôles, parfois cocasses, mais toujours pleines de verve et d’allant. On sourit, on s’inquiète, on s’interroge, on vole, on saute sur des plateformes comme dans un bon jeu vidéo, on a des moments de doute et d’euphorie, tout en se demandant comment retrouver deux enfants qui pourraient être n’importe où dans ce monde dont on découvre petit à petit le fonctionnement. Et quel fonctionnement !

Avec une simplicité tout enfantine qui cache, à ne pas en douter, un travail important en amont, l’autrice initie les enfants au monde de la micro-robotique et les amène, à travers un antagoniste d’envergure, à celui des intelligences artificielles. J’espère ne pas chagriner l’autrice en vous avouant avoir un faible pour son méchant dont on voit croître l’intelligence au fur et à mesure des chapitres dans lesquels il s’exprime. D’abord incompréhensible, sa pensée se précise, se coordonne et se développe pour notre plus grand plaisir, notre grand méchant étant plutôt du genre haut en couleur. Ainsi, si sa quête maladroite de bonheur et de liens sociaux incite à la réflexion, sa mégalomanie, ses envies de domination du monde et sa manière très personnelle de se gorger de sa très grande intelligence, tout comme son obsession pour les bouclettes et le pauvre Zip, m’ont beaucoup amusée…

La force des liens fraternels et des belles amitiés en action…

Néanmoins, Suma et Marnus ne partagent pas mon amusement ! Après tout, c’est déjà bien assez difficile pour eux de retrouver  Hator et Phocus dans un monde inconnu peuplé de micro-robots, sans qu’on ne vienne leur chercher des noises et leur mettre des bâtons dans les roues. Complices et complémentaires, Suma et Marnus m’ont beaucoup touchée par la sincère affection qu’ils portent aux « petits », comme ils aiment à les surnommer. Un terme affectueux ne manquant pas de piquant, les deux aînés n’étant pas eux-mêmes bien âgés. Il est, en outre, amusant de constater à quel point les relations entre les deux sœurs et les deux frères sont différentes : Hator et Suma communiquent plutôt sur un mode chien/chat tout en étant très proches, quand Marnus se montre très protecteur envers Phocus, qui, en échange, semble lui vouer une sincère admiration. Quant à Zip, c’est mon petit coup de cœur et le genre de robot que j’adorerais posséder ! Fidèle, courageux, capable d’évoluer, d’apprendre et de se faire comprendre, Zip est un réel atout qui devrait vous réserver quelques surprises…

L’amitié et les relations fraternelles tiennent donc une place centrale dans ce récit d’aventure se déroulant dans un monde parallèle. Un monde qui va se révéler à nous dans toute sa splendeur et son originalité, avant de mieux nous surprendre par les origines de sa création. À cet égard, j’avoue avoir été surprise tout en ne l’étant pas puisque les sensations ressenties tout au long du récit rendent l’explication d’une logique implacable ! L’action est également au rendez-vous, nos personnages n’ayant pas le temps de s’ennuyer, et tout juste celui de se reposer entre deux découvertes et deux dangers. Ils pourront heureusement compter les uns sur les autres et apprendre la force de la coopération, chacun possédant ses propres atouts…

Les lecteurs devraient d’ailleurs développer rapidement leurs préférences, l’autrice ayant varié les profils de sorte que tout le monde puisse s’identifier à au moins un personnage. De la petite sœur intrépide qui court partout au petit frère dont les jurons pleins d’humour se révèlent plutôt savoureux, en passant par le grand frère protecteur et précautionneux, sans oublier la grande sœur débrouillarde et responsable, il y en a pour tous les goûts. En tant qu’adulte, j’ai, en outre, trouvé intéressant de mettre en scène des amitiés filles/garçons, une mixité qui peut parfois faire défaut chez les plus jeunes. De la même manière, j’ai apprécié que l’autrice veille à inclure un adulte dans son récit et à rappeler subtilement la nécessité de faire appel à un adulte en cas de problème… Ce sont de petits détails qui témoignent de la finesse et de l’intelligence de cette histoire menée d’une main de maître !

En conclusion, avec humour et tendresse, l’autrice nous brosse le portrait de personnages attachants, humains ou non, qui vont vivre mille péripéties, mais surtout nous prouver la force de l’amour fraternel et de l’amitié avec un grand A. Rythmée, non dénuée de surprises, de dangers et de mystères, et peuplée par des micro-robots et une entité à l’intelligence grandissante et mégalomaniaque, voici une aventure savoureuse qui devrait plaire à un large public. Une belle manière d’initier les plus jeunes à la science-fiction et au monde fascinant des intelligences artificielles tout en leur offrant un divertissant moment de lecture ! 

Je remercie Delphine Gosset et Alice éditions pour m’avoir envoyé ce roman en échange de mon avis.

22 réflexions sur “Robules, Delphine Gosset

  1. Pingback: C’est le 1er, je balance tout ! octobre 2021 | Light & Smell

  2. Pingback: Challenge Jeunesse Young adult #11 [Bilan 3] – Muti et ses livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.