Throwback Thursday Livresque #214 : Vilains & Méchants

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Imaginé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème mensuel qui sera décliné chaque semaine. Depuis peu, les liens de participation sont à déposer sur My-books.


J’ai toujours beaucoup aimé les vilains et les méchants ! Avouons que sans eux, les intrigues perdraient quand même en panache et les héros seraient bien désœuvrés. Mais j’aime par-dessus tout les méchants complexes et nuancés, ceux qui possèdent une part de fragilité et/ou dont les motifs sont tortueux, loin du schéma classique voulant nous faire croire que certaines personnes sont mauvaises par essence. Bref, vous aurez compris que le thème du jour m’a inspirée…

Après avoir hésité entre une série jeunesse savoureuse et amusante, L’envers des contes, dont j’avais adoré le premier tome (Journal de la belle-mère pas si cruelle de Blanche-Neige), j’ai opté pour Cendrillon et moi : la belle-mère parle enfin de Danielle Teller.

C’est la marâtre la plus détestée de l’Histoire, celle dont on parle pour faire peur aux enfants désobéissants. Mais qui savait que la belle-mère de Cendrillon s’appelle en réalité Agnès, qu’elle a passé sa jeunesse à trimer comme bonne à tout faire, quelle a dû se battre comme une lionne pour accéder à un monde qui n’est pas le sien, que son époux est alcoolique et que sa belle-fille, petite princesse aux petons si délicats, est en réalité fort capricieuse ? Agnès n’en peut plus des sornettes autour des pantoufles, des princes charmants et des citrouilles. Elle est bien décidée à rétablir la vérité, quitte à égratigner quelque peu la version officielle. Une réécriture ingénieuse et jubilatoire du célèbre conte, qui réussit l’exploit de nous faire aimer un personnage détesté.

Pour en apprendre plus sur ce roman, n’hésitez pas à lire mon avis dont voici la conclusion :

En prenant le parti de nous offrir une réécriture de conte aux allures de fiction historique, Danielle Teller captive ses lecteurs qu’elle rend témoin privilégié de l’émancipation d’une enfant devenue femme malgré l’adversité. Quand l’imaginaire collectif fait de la belle-mère de Cendrillon et de ses deux filles d’horribles personnes, l’autrice les humanise et nous prouve que derrière chaque histoire, peut se cacher une tout autre réalité.


J’en profite pour citer deux autres titres, le premier est dans ma PAL, l’autre dans ma wish list puisqu’il n’est pas encore sorti, du moins en version française : Le guide des vilains et I’m in love with the villainess.

I'm in Love with the Villainess (Light Novel) Vol. 1 (English Edition) par [Inori, Hanagata]

Et vous, quel livre auriez-vous cité ?
Ces livres vous tentent-ils ?

 

39 réflexions sur “Throwback Thursday Livresque #214 : Vilains & Méchants

  1. Moi aussi j’adore qu’on me dévoile « l’envers » des contes. Par exemple, j’ai adoré le film Maléfique ! Dommage que ça ne soit pas un livre, d’ailleurs. 😉 Mais le problème c’est que je n’en ai pas lu, des livres de ce genre. Je vais quand même essayer de trouver quelque chose pour ce TTL. 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis très tentée par Cendrillon et moi !
    J’aurais cité Mordred de Justine Niogret, qui raconte l’histoire du fameux chevalier qui assassine le roi Arthur, ou encore Les dames du Lac de MZ Bradley, ou la BD Morgane, qui reprennent Morgane et lui donnent bien des nuances. Côté réécritures de contes, je pense plutôt à des nouvelles que des romans – je suis tombée sur des textes superbes, surtout de Tanith Lee, comme Red As Blood qui reprend Blanche Neige en inversant les antagonismes (la Reine-Sorcière est la « gentille » et Blanche Neige le « monstre »), ou encore Beauty qui reprend la Belle et la Bête de magnifique façon – pas de Bête possessive et cruelle, ici. La Sorcière de la Mer de Melissa Lee Shaw raconte La petite Sirène du point de vue de celle qui lui donne des jambes en échange de sa voix – et permet de voir qu’elle n’est pas aussi cruelle qu’on le croit !
    J’aime beaucoup la figure de la Méchante Reine, d’ailleurs, mais j’aurais l’occasion d’en parler davantage en 2022 😉

    J'aime

  3. Oh super thème ! 😃 Tu as raison, sans les « méchants » il n’y aurait pas d’histoires ! Je trouve ça sympa de découvrir l’envers du décor et le passé qui les a amené à devenir ce qu’ils sont. Dans le même ordre d’idée que ton premier choix « Cendrillon et moi » j’aurais probablement choisi « Heartless » qui nous offre le passé de la Reine de Coeur de Alice 😊

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.