Films et séries en pagaille #2 (février 2021)

Sur le modèle des articles Mini-chroniques en pagaille, j’ai décidé de tenter un nouveau type d’article : Films et séries en pagaille. Chaque fin de mois, je reviendrai rapidement sur les séries et films visionnés. Une expérience qui, je l’espère, me permettra de fixer un peu plus longtemps dans ma mémoire les œuvres vues…


Tout d’abord, je voulais vous remercier pour l’accueil que vous avez réservé à ce nouveau rendez-vous sur le blog. Je n’étais pas certaine que ce type d’article vous intéresserait, alors vos encouragements et vos commentaires m’ont beaucoup touchée et quelque peu rassurée.

Avec deux déceptions et deux bons visionnages, le bilan de février est mitigé, mais il est largement compensé par l’excellent mois de lecture que j’ai eu…

SÉRIES

  • Suspicious partner (abandon au milieu du 10ème épisode) :

Suspicious Partner

Une jeune avocate accusée injustement d’un meurtre. Un meurtrier qui l’épie pour vérifier qu’elle ne découvre pas la vérité… Un procureur qui sacrifie sa carrière pour sa stagiaire. Trois destins irrémédiablement liés.

Si j’ai bien accroché au premier épisode, mon intérêt n’a cessé de décroître au fil de la série jusqu’à me pousser à l’abandonner. J’ai apprécié la tension liée à un meurtrier qui a bien failli condamner Bong Hee à la prison. Mais j’ai trouvé que le dénouement relatif à cette histoire de meurtrier machiavélique tendait à s’éterniser.

Mais ce qui m’a le plus gênée, c’est la romance que j’ai trouvée adorable en début de série puis franchement exaspérante. Les choses n’avancent pas et les protagonistes se comportent bien plus comme des collégiens que des adultes. C’est assez dommage quand on voit à quel point l’ancien procureur Ji Wuk est intelligent et perspicace dans le domaine professionnel.

Les femmes m’ont également paru assez stéréotypées avec soit la jeune ingénue, soit la femme sans cœur qui ne pense qu’au travail ou pire, la garce qui ne pense qu’à reconquérir un ex qu’elle n’avait pas hésité à tromper avec leur meilleur ami commun… J’ai d’ailleurs trouvé assez injuste que cette femme soit complètement effacée de la vie des deux hommes quand ces derniers continuent à se côtoyer, même s’ils n’ont pas retrouvé leur complicité d’antan.

Toutefois, je reconnais avoir apprécié la fraîcheur et l’optimisme de Bong Hee qui est une jeune femme joyeuse et confiante en l’avenir malgré l’accusation de meurtre dont elle a été victime. De la même manière, j’ai souvent souri devant les réunions de travail de l’équipe d’avocats qui donnent lieu à des chamailleries et des à échanges pleins d’humour… Mention spéciale pour le patriarche du groupe, peut-être le plus enfantin, mais définitivement le plus drôle !

Suspicious partner n’est pas une série désagréable, mais elle a manqué de ce punch et de cette alchimie entre les protagonistes qui me donnent envie d’enchaîner les épisodes…

N’hésitez pas à consulter l’avis de L’imaginaerum de symphonie que je partage entièrement !

  • Brooklyn Nine-Nine, saison 7 : 13 épisodes de 20 minutes

Brooklyn Nine-Nine Season 7 Netflix update and All You Need To Know - Otakukart NewsC’est en parcourant le catalogue Netflix à la recherche d’une série au format court que j’ai réalisé que la nouvelle saison de cette série que j’adore était sortie.

Si cette saison est peut-être un peu moins pétillante que les précédentes, la faute à une saison raccourcie et à des comiques de situation qui tendent à se répéter, j’ai adoré retrouver cette bande de policiers complètement loufoque et dont chaque membre à une personnalité marquée : la freak control, la femme froide qui cache un bond fond et une petite réserve de tendresse, le foufou de service, le meilleur ami qui ressemble à lui tout seul à un fan club, le gros balèze qui se révèle être un gros nounours au cœur tendre, les deux gloutons plus intéressés par la nourriture que l’arrestation de criminels…

C’est toujours un plaisir de les voir évoluer les uns aux côtés des autres, se titiller, se lancer dans des jeux idiots, et parfois travailler ; on est dans un commissariat après tout ! Certains épisodes partent dans tous les sens et nous plongent dans des situations complètement folles, marque de fabrique de la série…

Comme on est dans une saison 7, je n’entrerai pas dans les détails, mais je tenais à signaler l’évolution de Raymond Holt qui nous apparaît très différent du capitaine des débuts. Oubliez la machine froide et rationnelle… Une évolution qui ne manque pas de charme ni de piquant, notre homme nous dévoilant une facette bien plus humaine, voire enfantine, qui le rapproche parfois un peu de Jake. Les deux peuvent ainsi se montrer quelque peu extrêmes dans leurs plans. Et puis, impossible de ne pas craquer devant son chien Cheddar qui ne manquera pas de faire son apparition.

En bref, la série ne se prend pas au sérieux, même si elle n’hésite pas à aborder certaines problématiques comme le racisme, mais c’est ce qui la rend aussi savoureuse. En attaquant un épisode, on sait qu’on va automatiquement passer un bon moment de divertissement sans prise de tête, et c’est parfois largement suffisant !

FILMS

  • Come away :

Résultat de recherche d'images pour "come away affiche"

Je n’ai pas grand-chose à dire sur ce film qui ne m’a guère enthousiasmée. Mais il est tout à fait possible que mon ressenti soit fortement influencé par le décalage entre mes attentes et la réelle teneur du film. En lisant le résumé et en voyant l’affiche à l’esthétique très Disney, je m’étais attendu à un film avec un bel aspect fantastique, quand l’histoire est bien plus profonde et sombre. Il est ainsi question de deuil et de la manière dont chacun va de l’avant et arrive à faire face à la situation… ou non.

Des sujets pas inintéressants en soi, mais qui ne correspondaient pas du tout à ce dont j’avais envie sur le moment, d’autant qu’il y a quand même une légère tendance à la surenchère dans le drame, avec un jeu peu subtil sur le pathos. Et c’est quelque chose qui a bien souvent du mal à passer avec moi. J’ai toutefois apprécié les multiples références à Alice au pays des merveilles et à Peter Pan, le mélange est audacieux et apporte une certaine profondeur au récit, nous montrant le pouvoir des contes pour aborder des situations difficiles de la vie…

  • L’amour sans Préavis :

https://fr.web.img4.acsta.net/c_210_280/medias/nmedia/00/02/57/88/aff.jpg

Après l’échec de mon précédent visionnage, j’ai cliqué sur un film que j’avais vu, il y a de nombreuses années et dont je gardais un bon souvenir. D’ailleurs, si j’avais oublié les détails, je me souvenais quand même très bien de la personnalité des héros, des parents de l’héroïne, de l’arrivée d’une jeune avocate aux dents longues et de la fin. Cela ne m’a pas empêchée de passer un bon moment devant cette comédie romantique efficace, bien que très sage par rapport à ce qui se fait actuellement.

Oubliez donc les scènes de sexe à gogo et les mélodrames destinés à faire pleurer dans les chaumières, ce qui n’a pas été pour me déplaire ! Et si ça reste classique, j’ai savouré le décalage d’éducation entre le très riche Georges et sa brillante conseillère Lucy élevée par des parents engagés. Malgré leurs différences, Lucy est très vite devenue indispensable à George qui la consulte absolument pour tout, qu’il s’agisse de ses dossiers professionnels ou du choix de ses caleçons, ce qui ne manquera pas de faire sourire. Du moins les spectateurs, parce que Lucy commence sérieusement à être exaspérée par la situation et finit par donner son préavis… poussant insidieusement chacun d’entre eux à se poser des questions sur la nature de leurs relations.

L’histoire est très classique, mais si vous avez envie d’une comédie romantique légère et tendre avec deux acteurs spécialistes du genre, L’amour sans Préavis est fait pour vous !

Et vous, qu’avez-vous vu en février ?
Connaissez-vous ces œuvres et/ou vous tentent-elles ?

42 réflexions sur “Films et séries en pagaille #2 (février 2021)

  1. Je me souviens que la romance dans Suspicious partner m’avait aussi semblé pénible, surtout que j’étais intéressée surtout par l’aspect policier. Mais j’ai regardé jusqu’à la fin et j’avais finalement bien aimé la série malgré ses défauts. Ceci dit, c’est un des premiers dramas que j’aie vu et j’étais moins exigeante ^^

    Aimé par 1 personne

  2. J’avais passé un bon moment avec suspicious partner, mais plutôt pour les moments drôles, les réunions de travail comme tu l’as dit. Au fond, l’intrigue ne m’intéressait pas tant que ça donc, objectivement oui ça patauge beaucoup, mais ça ne m’a pas gênée. Mais je comprends bien tes arguments, c’est assez lent 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Je ne connais pas Suspicious partner , mais si c’est de plus en plus exaspérant, je vais passer mon chemin… Tu m’effraies pour Come away… Si le mélange était original, j’attendais quand même les retours des auditeurs… Pas sûre de trouver mon compte non plus… Pourquoi pas pour l’amour sans préavis.^^ J’aime les histoires convenues et distrayantes d etemps en temps !

    J'aime

    • N’hésite pas à lire d’autres avis parce que Suspicious partner semble quand même avoir pas mal plu 🙂
      Pour Come Away, je pense que si j’avais compris le contenu, j’aurais peut-être plus apprécié, mais reste, pour moi, le côté drame surjoué.
      L’amour sans préavis devrait te plaire alors 🙂

      Aimé par 1 personne

    • Je pense, en effet, que ça a beaucoup joué. Mais il y a une chose qui m’aurait de toute façon gênée : la lourdeur dans l’utilisation du pathos. Sur ce point, j’aime les œuvres plus subtiles, qui attestent d’une douleur sans en faire des tonnes….
      Mais le film comporte certains atouts, et je peux comprendre qu’il t’ait plu 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.