Le mois de la bit-lit (juin 2020)

Ludo de la chaîne Youtube et du blog Prends un livre et détends-toi vous propose durant tout le mois de juin un challenge littéraire : le mois de la bit-lit.

La bit-lit est un genre dont je raffolais il y a une dizaine d’années avant de m’en lasser devant l’explosion des scènes de sexe me donnant plus l’impression de lire de la littérature érotique qu’autre chose. Néanmoins, depuis quelques semaines, je m’y suis remise et me régale avec des séries comme Ivy Wilde, Dynasties et, surtout, Kate Daniels.

Le challenge, qui se tient du 1er au 30 juin, tombe donc à point nommé !

Pour le valider, il vous faudra choisir entre quatre niveaux et différentes consignes. Pour ma part, j’ai choisi le niveau sorcière soit lire 6 romans. Parmi ces 6 livres, je peux en choisir 3 librement et 3 en fonction de consignes à piocher parmi une liste de 10.

Pour tous les détails, n’hésitez pas à lire l’article de Ludo ou à visionner sa vidéo :

MA PAL

Comme toujours, ma PAL est susceptible d’évoluer.

  • Livres choisis en fonction des consignes : un tome de saga sauf le 1 (Ivy Wilde, tome 2), moins de 400 pages (Ivy Wilde, tome 3) et il y a du rouge sur la couverture (Redwood, tome 1)

Couverture Ivy Wilde, tome 2 : Meurtre, magie et télé-réalitéCouverture Ivy Wilde, tome 3 : S.O.S. fantômes en détresseCouverture Redwood, tome 1 : Jasper

  • Livres choisis librement :

Couverture Verity Long, tome 1 : Esprits du SudTango endiablé: InCryptid, T1 par [Seanan Mcguire, Delhia Alby]Couverture Kate Daniels, tome 5 : Meurtre magique

Et vous, lisez-vous de la bit-lit ?
Pensez-vous participer à ce challenge ?

29 réflexions sur “Le mois de la bit-lit (juin 2020)

    • J’avais abandonné pour exactement la même raison, mais j’ai l’impression qu’il y a un renouveau du genre qui rompt un peu avec cette tradition du sexe pour du sexe…
      Je comprends, avec tous les challenges qui existent, il faut choisir surtout quand on en propose soi-même 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. Je lis beaucoup de bit lit mais je ne vais pas pouvoir faire le challenge parce que j’ai déjà un peu lu tout ce qui ce fait dans le genre et que j’ai envie de lire d’autre chose pour le moment. Je conseille Mercy Thompson de Patricia Briggs, il n’y a pas de sexe et c’est vraiment extraordinaire.

    Aimé par 1 personne

  2. Je n’aime pas trop le terme de bit-lit perso car je le trouve réducteur (et il est utilisé uniquement en France), mais j’adore l’urban fantasy 🙂 Les séries où il y a abondance de scènes de sexe, en général c’est plutôt de la romance paranormale.
    Kate Daniels, c’est un must 🙂 J’ai beaucoup aimé Tango endiablé aussi, j’ai hâte de lire la suite !
    Verity Long apparemment c’est un cosy paranomal (mais spontanément, je l’aurais aussi mis dans l’UF).
    En tout cas je te souhaite un bon challenge !

    Aimé par 1 personne

    • J’avoue que le terme de bit-lit ne me dérange guère puisque de manière générale, je ne suis pas très attachée aux catégories trouvant qu’il n’est pas rare qu’un roman emprunte à plusieurs genres, mais je peux comprendre que le terme te gêne d’autant qu’il a développé, au fil du temps, une connotation sexuelle qui peut lui porter préjudice auprès d’un certain lectorat dont je fais partie.
      Merci pour les précisions pour Verity Long 🙂
      Et merci pour le challenge !

      J'aime

  3. Comme Zina, ce que je reproche un peu à la bit-lit, c’est que Bragelonne/Milady ont créé cette appellation commerciale pour leur collection (et qui s’est malheureusement répandue) en mélangeant deux genres bien différents : l’urban fantasy (plus les titres à la Kate Daniels) et la romance paranormale (où là l’accent est mis sur la romance et souvent pas mal de scènes de sexe), du coup le lectorat francophone s’y perd un peu, c’est dommage. Y’a pas mal de titres urban fantasy qui n’ont pas marché à cause de ça, je pense, les gens l’associant au côté sexuel.

    Mais si ce genre de titres te plaît alors il y a plein de super sagas, comme les Meg Corbyn, Rachel Morgan, Mercy Thompson, Charley Davidson, les Chroniques de MacKayla Lane, Rebecca Kean, Dresden Files, le Guide pour nécromancien en herbe …

    Aimé par 1 personne

    • J’aime beaucoup Mercy Thompson même si je ne suis plus à jour 🙂
      Pour cette appellation commerciale, je n’avais jamais vraiment prêté attention au problème, mais je comprends ce que vous voulez dire avec Zina d’autant que si j’adore les titres orientés urban fantasy, ceux de romances paranormales tendent souvent à m’agacer. Du coup, c’est vrai que mélanger les deux genres dans une même appellation brouille les cartes et engendre déception et confusion.
      Bref, merci à toutes les deux pour vos commentaires instructifs 🙂

      J'aime

  4. Pingback: C’est le 1er, je balance tout ! mai 2020 | Light & Smell

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.