Des nouvelles du métro, Jacques Villiers

Je remercie les éditons B&O de m’avoir invitée à découvrir Des nouvelles du métro de Jacques Villiers.

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Un projet de recueil de nouvelles fantastiques où les bateaux ont leur cap, les rues ont leur histoire et les rats payent leur loyer.Les mots ont une adresse, la maladie un plan de carrière, l’argent est gréviste , le temps en crise d’ado et l’Infini têtu.

Voilà le nouveau concept de ce livre :
Réfléchir et se divertir plutôt que perdre son temps dans le métro ou les transports, c’est l’objectif qu’a ce livre.

Le soleil ne se couche jamais au pays Imagination .

AVIS

Je ressors charmée de ce petit recueil de nouvelles que j’ai dévoré d’une traite.

L’auteur joue sur les formes et les mots : nouvelles poétiques aux allures de slam, témoignages rapides, mais toujours empreints d’humour, une photo, des dialogues vifs, percutants et amusants dans lesquels, entre autres, la raison combat la pensée, et les rats fomentent une révolte. Il y a un dialogue que j’ai d’ailleurs particulièrement apprécié. Surréaliste, il se déroule dans les latrines de l’Olympe assiégées par un Chronos en pleine crise d’adolescence ! Il fallait y penser et surtout oser, mais je suis contente que l’auteur ait fait preuve d’une telle audace ayant trouvé son texte fort amusant et divertissant.

L’émotion est également au rendez-vous au détour des lignes couchées intelligemment et avec grâce sur le papier. J’ai été, par exemple, attendrie par les conseils d’un père à ses enfants ou amusée par un prématuré, devenu grand, regrettant son paradis perdu et l’attention démesurée dont il avait, par le passé, pu bénéficier.

Mais j’ai surtout été étonnée de la facilité avec laquelle l’auteur a réussi à me faire ressentir de l’attachement envers une rue ! Il donne ainsi la parole à une rue qui nous explique brièvement son évolution à travers le temps, partage ses fiertés et ses peines, s’émeut devant la tristesse de ses passants chouchous, râle face aux incivilités, se regorge de sa prestance qui n’a rien à envier aux rues des beaux quartiers… Bref, elle vit comme vous et moi ! Qui aurait pu se douter qu’une rue pouvait cacher autant de sensibilité et d’humanité ?

Les nouvelles sont très courtes, mais n’en demeurent pas moins agréables à parcourir d’autant qu’elles sont variées autant sur le fond que la forme. De Paris à Venise en passant par les États-Unis, attendez-vous donc à voyager, à sourire et à découvrir un panel varié de personnages, d’une rue à des rats en passant par une légende dont on assiste à la construction.

En bref, voici un agréable petit recueil de nouvelles protéiformes à emporter dans son sac partout avec soi. Il se lit rapidement, mais la prose de l’auteur est assez agréable pour donner envie de le relire entre deux arrêts de métro, de tram ou de bus. Une petite pause hors du temps, contre la grisaille et les visages fermés, à offrir et à s’offrir !

Retrouvez le livre sur Amazon.

9 réflexions sur “Des nouvelles du métro, Jacques Villiers

  1. J’aime l’idée de petites nouvelles à lire dans les transports ainsi que l’idée d’en savoir plus sur l’histoire d’une rue ou d’un quartier… Cependant, les nouvelles sont un genre qui ne me convint toujours pas, donc je ne plongerais pas dans ce recueil. Il n’empêche que je suis ravie de voir que ce livre t’a plu et qu’il convaincra certainement les adeptes du genre. ^^

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Tag : Je lis donc je suis ! #2 | Light & Smell

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.