Le compte à rebours – Tome 1: À la poursuite du passé, Olivier Barbotin

Le compte à rebours - Tome 1: À la poursuite du passé par [Barbotin, Olivier]

Je remercie Olivier Barbotin pour m’avoir invitée à découvrir Le compte à rebours : à la poursuite du passé.

PRÉSENTATION AUTEUR

Deux frères veulent à tout prix faire la lumière sur leurs origines, dans un futur dominé par les avancées scientifiques.

Dans un futur proche, où les avancées scientifiques ont fait faire un bond à l’humanité, et où le regard est tourné vers l’avenir, deux frères luttent au contraire pour retrouver leur passé. Fils du brillant professeur Darmon, Nathan et Mickaël n’arrivent pas à oublier le brouillard qui dissimule leurs origines, et les mystères laissés sur leur route par un père absent. À la disparition de la petite amie de Nathan, les deux frères se jettent dans une enquête bien plus vaste qu’ils ne l’auraient imaginée, défiant une force infiltrée à tous les niveaux du pouvoir. Et si le passé des deux hommes était lié à leur affaire, et si d’eux dépendait l’avenir ?
Du passé au futur, en passant par le présent, Nathan et Mickaël ne sont pas au bout de leurs surprises.

Le Lys Bleu Éditions (22 juillet 2019) – 324 pages – Broché (20,50€ ) – Ebook (5,99€)

AVIS

Le résumé était prometteur, mais je dois avouer ne pas avoir particulièrement accroché à ce premier tome. Après un prologue court mais efficace, mon intérêt pour le récit a vite décru, ce qui s’explique par cette impression de lire un compte-rendu d’expédition et non un roman. Pendant quelques dizaines de pages, l’auteur nous abreuve ainsi de détails factuels qui n’apportent, du moins pour moi, rien au récit.

Savoir qu’il est 22h, qu’à 23h15 les personnages s’endorment, qu’à 12h15 ils sortent leur saucisson, qu’à 14h20 ils reprennent la route, qu’à 16h45 ils admirent la vue et ainsi de suite ne m’a pas semblé d’un grand d’intérêt puisqu’à aucun moment, ces données ne sont réellement exploitées dans l’intrigue. L’auteur a peut-être voulu renforcer le sentiment d’immersion, mais cela n’a pas vraiment fonctionné avec moi. Mais si cet aspect factuel assez froid ne vous dérange pas et que vous appréciez l’alpinisme, ces passages en haute montagne pourraient vous séduire.

Autre point problématique pour moi, la présence d’une histoire d’amour assez clichée avec le traditionnel coup de foudre et quelques scènes érotiques qui m’ont paru étranges dans leur soudaineté au regard de la personnalité plutôt timorée des deux protagonistes concernés… Ce point qui ne m’a pas convaincue, voire chagrinée par sa facilité, pourra néanmoins plaire aux amateurs de romance et aux romantiques dans l’âme, ce que, vous l’aurez compris, je ne suis guère.

Cette histoire d’amour des plus rapides, et donc peu réaliste en ce qui me concerne, sera heureusement utilisée avec perspicacité par l’auteur puisqu’elle marquera un tournant dans le récit. La disparition mystérieuse de Sophie, le coup de foudre de Nathan, le poussera  à réaliser ce projet de reconversion qui le titillait. On le retrouve ainsi 6 ans après le tragique événement non plus derrière des fourneaux, mais au service régional de la police judiciaire de Toulouse.

Si on passe le fait que je trouve quelque peu étrange qu’un homme remette toute sa vie en question pour une personne qu’il connaît à peine, et que son frère Mickaël suive le même chemin (ça, c’est de la dévotion familiale…), j’ai apprécié la direction prise par l’histoire. Les deux frères se lancent ainsi sur les traces de Sophie, ce qui ne sera pas une sinécure ! Ils vont, en effet, se heurter à une force puissante bien décidée à leur mettre des bâtons dans les roues. Je ne vous en dirai pas beaucoup plus pour vous laisser le plaisir de la découverte, mais c’est le point qui m’a certainement le plus intéressée dans le roman.

À mesure que l’on progresse dans l’intrigue, on ne peut s’empêcher de se demander quels sont les véritables desseins de cette organisation et jusqu’où elle est prête à aller pour les accomplir. Mais c’est surtout la personne qui se cache derrière cette force sournoise qui tisse sa toile d’araignée parmi les plus hautes sphères de l’état qui impressionne et suscite le plus de curiosité. Très puissant, inquiétant et mystérieux, ce personnage apporte suspense et tension au récit bien qu’il aurait gagné à être un peu plus nuancé ! Je ne pense pas lire la suite de la série, mais j’aimerais beaucoup connaître l’identité de ce bourreau qui n’hésite pas à mettre à feu et à sang la vie de personnes qui se transforment, entre ses mains, en de simples marionnettes.

Au regard de la puissance de ce très charismatique et énigmatique personnage, les deux frères nous apparaissent alors en bien mauvaise posture. Ils pourront heureusement compter sur le soutien et l’aide de différentes personnes, voire d’une organisation que l’on n’aurait pas pensé voir intervenir, pour démêler le vrai du faux et affronter les différents dangers qui se dressent devant eux. Très complices, courageux et d’une volonté de fer, ces deux frères se révèlent assez vite attachants. Nous les suivons donc avec une certaine appréhension dans leur enquête qui va se révéler bien plus complexe, voire tortueuse, qu’il n’y paraît.

À cela s’ajoute un certain mystère autour de leur enfance dont ils ont étrangement oublié une partie sans oublier leur étrange père, un éminent scientifique qu’ils ont bien dû mal à cerner bien que cela ne les empêche pas de profiter de sa fortune. Ce Professeur a de nombreuses choses à cacher même si aux yeux de l’opinion publique, il ferait presque figure de héros, ses recherches dans le domaine médical ayant été couronnées de succès. Mais pas assez apparemment puisqu’il s’est lancé dans un projet d’une tout autre envergure… Ses recherches poseront un certain nombre de questions éthiques et morales qui, dans une certaine mesure, font écho à notre propre monde.

Roman d’anticipation ou simple fiction, Le compte à rebours nous rappelle donc que si la science peut se révéler un magnifique moteur de progrès, elle peut aussi être au cœur de pratiques discutables menaçant, à terme, l’intégrité humaine, et le fondement de nos sociétés. Ce roman pousse également les lecteurs à s’interroger sur ce qu’ils feraient pour le bien des leurs, car vous verrez que si dans cette histoire, il y a bien des hommes de la pire espèce mus par l’ambition et le pouvoir, il y a aussi des personnes victimes des circonstances…

Quant à la plume de l’auteur, elle s’est révélée plutôt fluide tout en demeurant très accessible. L’auteur a réussi, en outre, à introduire pas mal de suspense et de tension dans son récit notamment grâce à de nombreux allers-retours entre passé, présent et futur. Un jeu sur la temporalité qui, en plus d’apporter un certain dynamisme et de maintenir l’attention des lecteurs, permet de mieux appréhender les personnages et les événements.

En conclusion, ce premier tome n’a pas su me convaincre ayant regretté des débuts trop factuels, des petits détails qui accumulés pèsent lourd sur la lecture, l’utilisation de grosses ficelles manquant parfois de subtilité, voire donnant une impression de surenchère dans le drame, et des personnages pouvant se révéler caricaturaux bien que charismatiques. Je reconnais toutefois des atouts à ce roman : la présence d’une technologie évoluée par rapport à la nôtre qui soulève quelques questions éthiques et morales, une ambiance très complotiste qui nous pousse à nous interroger sans cesse, un certain mystère soulevé, entre autres, par la disparition de Sophie, un étrange personnage que l’on voit sporadiquement intervenir et des événements dont on essaie de dénouer les fils avec curiosité… Pas assez pour réellement m’intéresser et me donner envie de lire la suite, mais suffisamment pour ne pas abandonner le roman en cours de route malgré la tentation des débuts et un certain sentiment d’ennui. Alors si le titre vous intrigue, une seule solution : vous faire votre propre opinion.

 

Retrouvez le roman sur le site des éditions Le Lys Bleu.

13 réflexions sur “Le compte à rebours – Tome 1: À la poursuite du passé, Olivier Barbotin

  1. Quelle analyse ! J’adore ! A te lire j’ai un peu l’impression que l’auteur a pris sa base puis y a ajouté par ci par la leq ingredients vendeurs du moment. Le souci etant qu’alors il se disperse alors que generalement les romans d anticipation plaisent a un public précis et habitué aux codes du genre…

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai que cela ne m’arrive pas souvent et tant mieux 🙂
      Je ne dirai pas que le début était lent, mais à mon sens plus couché sur le papier que véritablement narré. Un peu comme si on dictait un compte-rendu d’expédition à quelqu’un en vue de le consigner dans un dossier… Pas très attrayant donc, du moins, pour moi.
      Je comprends ta réticence, et il me serait difficile de te le conseiller connaissant tes goûts en matière de littérature même si tu peux toujours lire un extrait, le roman ayant reçu également de bons avis…

      Aimé par 1 personne

  2. Tu vois, la couverture ne m’attire absolument pas mais ton avis nuancé bien plus. J’avoue que je calcule (enfin j’essaie) toujours les heures de façon inconsciente quand je lis pour être sûre que ce que je lis est crédible… (ce n’est pas ma faute 😅).
    Merci pour cet avis 👍

    Aimé par 1 personne

  3. Je découvre ton blog grâce au groupe « les chroqueurs de livre » sur FB 🙂 J’ai cliqué sur le lien qui m’a dirigé ici sur cette chronique. C’est hyper détaillé, j’avoue un peu trop pour moi peut être, mais intéressant tout de même 🙂 Tu n’as pas vraiment aimé, mais ton analyse n’est pas écrite pour nous en « dégoutter » ou nous inciter à ne pas le lire. En ce moment, je ne suis pas trop dans le mood pour ce genre, mais pourquoi pas un jour, quand j’aurais diminuer ma PAL

    J'aime

    • Merci d’avoir pris le temps de cliquer sur le lien et d’avoir lu mon avis malgré sa longueur 🙂
      Ton message me fait plaisir, car c’est ce que j’ai essayé de faire, partager mon avis sans dégoûter car d’autres lecteurs pourraient apprécier…

      Aimé par 1 personne

      • J’aime bien cliquer sur les liens des blogs, je suis curieuse de découvrir d’autres blog lecture, et j’aime tout autant quand ils sont joliment présenter, avec une jolie mise en page 🙂 c’est plus attrayant et donne plus envie de s’aventurer dans le blog 🙂

        Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.