Lula et les Monstres, Christelle Lebailly

Lula et les Monstres par [Lebailly, Christelle]

Je remercie Christelle Lebailly pour m’avoir permis de découvrir Lula et les Monstres.

QUATRIÈME DE COUVERTURE

« Et s’il n’y avait pas de message caché derrière une lumière un peu étrange, un monstre derrière un individu, et un dieu derrière un frère ? »

Des loups qui philosophent à la nuit tombée, des géants semeurs d’étoiles, et des chats qui dansent sur les toits… Lula vit dans un monde à la fois merveilleux et inquiétant, créé par son grand frère, Perrie. L’amour qui les unit l’un à l’autre ne connaît aucune limite, aussi lorsque Perrie est emmené loin d’elle, la fillette n’hésite pas à se lancer dans une véritable odyssée pour le retrouver. Aidée d’une vieille luciole grincheuse, et d’une petite voix dans sa tête, Lula devra accomplir sa mission avant l’aube. Une épopée à la frontière entre rêve et réalité, monstres et féerie, vérité et mensonge, et où il peut être facile de se perdre en route. Et si c’était elle-même qu’elle devait sauver ?

Plongez dans une quête haletante qui repousse les frontières de l’imagination, et découvrez des héros attachants, prêts à tout par amour !

1 décembre 2018 – 282 pages – broché : 14,90€ – Ebook disponible (3,99€)

AVIS

Il y a des livres pour lesquels il se passe quelque chose dès le départ, une couverture, un résumé, quelques lignes qui vous parlent… C’est exactement ce qu’il s’est passé avec Lula et les Monstres. Quand j’ai découvert le roman, j’ai tout de suite été attirée par la jolie couverture qui regorge de petits détails, discrets, mais pleins de sens une fois le livre lu. Et puis le résumé dégageait un petit quelque chose d’Alice au pays des merveilles qui ne pouvait me laisser indifférente…

S’il y a bien dans ce livre, le côté fantasque qui se dégage de l’œuvre de Lewis Carroll, il n’y a pas le côté absurde qui peut décontenancer, voire déplaire, à certains lecteurs. L’autrice développe sous nos yeux un monde merveilleux dans lequel des loups se vêtent d’une robe d’avocat, font des simulacres de procès et philosophent au clair de lune, des géants sèment des étoiles dans le ciel, des ogres falsifient des papiers… Mais tout semble normal, à sa place. À aucun moment, on ne s’offusque de ces étranges apparitions, un peu comme si le monde fantastique façonné par Perrie pour sa sœur devenait nôtre.

Perrie et Lula sont tout l’un pour l’autre ! On ressent d’ailleurs en notre for intérieur tout l’amour et la dévotion de Lula pour son grand frère qui est son soleil, son ciel et sa nuit. Proche de mon frère, je n’ai pu que m’attendrir devant cette complicité qui les soude et qui les fait vivre dans un monde à part. Pourtant, un malaise s’empare vite du lecteur. À travers le prologue et les brefs flash-back qui introduisent chaque chapitre, on se rend compte que quelque chose ne tourne pas rond et que derrière la réalité de Lula, s’en cache une autre bien différente. Je ne vous en dirai pas plus sur ce point puisque ce serait toucher à l’essence du roman, à ce qui fait que cette histoire m’a tellement touchée et émue. Belle et cruelle à la fois, elle vous fera vivre mille émotions et vous prouvera que l’amour a ce pouvoir ambivalent de faire grandir, mais aussi d’anéantir…

Durant cette aventure dont l’enjeu est de taille, libérer son frère enfermé dans un hôpital avant l’aube, Lula va grandir, évoluer et prendre confiance en elle. À la manière d’un roman d’apprentissage, on la voit donc progressivement prendre les rênes de sa vie. Cela ne se fera pas, bien sûr, sans heurt. Armée de son seul courage, elle devra ainsi affronter, les uns après les autres, les obstacles qui se dresseront devant elle, que ceux-ci prennent la forme de loups au comportement bien trop humain, d’adolescents dangereux ou de personnages prêts au pire pour conserver leurs avantages.

Elle pourra heureusement compter sur Layton, une luciole rencontrée en cours de route, et sur cette petite voix qui ne la quitte jamais… Ce duo est, en plus d’être complémentaire, complètement attendrissant ! La luciole fera de son mieux pour guider et aider sa jeune amie quitte à prendre parfois de gros risques. Grincheuse, elle n’en demeure pas moins attachante et saura, petit à petit, gagner le cœur de son amie, ce qui n’est pas une mince affaire quand l’on sait la place qu’y tient déjà Perrie…

Lula, au cours de son aventure, fera d’autres rencontres, certaines sympathiques, d’autres bien moins amicales. J’ai d’ailleurs, je le confesserai, tremblé à certains moments pour cette fillette pour laquelle je me suis prise d’affection. Elle dégage une grande force de caractère et un tel courage qu’on ne peut que l’admirer, mais elle dégage parfois une telle fragilité qu’on a, comme Layton, envie de la prendre sous son aile…

Au-delà des personnages très bien travaillés et, pour la plupart originaux, l’autrice a su créer un univers enchanteur, entre rêve et réalité, entre beauté et danger, qui n’est pas sans rappeler celui d’un conte. On y trouve cette touche d’onirisme, ces animaux qui parlent, ces créatures étranges et magiques, une quête à accomplir… Mais l’autrice a plus d’une corde à son arc et à la fin de l’aventure, vous vous rendrez compte que les apparences peuvent être trompeuses et que derrière cette histoire fantastique se cache quelque chose de bien plus profond.

Au fil des pages, on se laisse donc embarquer dans ce récit qui, en plus de nous divertir, soulève des réflexions sur des thèmes comme les relations toxiques, les faux-semblants, la quête d’identité, cette supériorité que les humains estiment avoir sur les animaux et la nature, le vrai visage de la monstruosité…

Quant à la plume de Christelle Lebailly que je découvre ici pour la première fois, elle m’a complètement séduite : poétique, fluide, élégante… L’amatrice des belles plumes en moi s’est complètement laissée happer par l’écriture, l’univers et l’onirisme que l’autrice a insufflé à son histoire. J’ai d’ailleurs parfois eu le sentiment de me faire le témoin privilégié d’un rêve ou d’un cauchemar, question de point de vue. Même les dialogues, point noir pour moi de l’auto-édition, sont ici parfaitement orchestrés : rythmés, naturels, concis tout en étant assez développés pour apporter des informations utiles aux lecteurs… Ils s’insèrent sans peine dans la narration venant la dynamiser sans jamais l’alourdir. Entre une narration fluide, un récit mené tambour battant et une aura de mystère présente à chaque instant, le roman se lit donc très vite.

Avant de conclure, je vais me permettre un petit aparté. Je sais que vous êtes un certain nombre à être frileux quand il s’agit d’auto-édition, ce que je comprends sans peine, certains textes méritant clairement d’être retravaillés. Mais ici, vous pouvez craquer les yeux fermés. Le travail éditorial est, pour moi, digne de celui d’une maison d’édition.

En conclusion, Lula et les Monstres est un coup de cœur ! L’autrice, d’une plume délicate et poétique, nous transporte dans un univers fantastique d’une grande richesse qui invite à l’émerveillement et à la réflexion. Si vous aimez les contes et les fables qui mettent en scène des personnages forts et originaux, venez découvrir l’histoire de Perrie et Lula, un frère et une sœur unis pour la vie, mais quelle vie ?

photo-profil-BD.jpg

Site Web de l’autrice

Et vous envie de feuilleter ou de découvrir le roman ?

Publicités

22 réflexions sur “Lula et les Monstres, Christelle Lebailly

    • Merci pour ton commentaire 🙂
      Je te rassure, il y a le côté fantasque mais pas le côté absurde d’Alice. Du coup, on rentre vraiment facilement dans le récit. Quant à la complicité sœur/frère, je ne peux pas en dire plus, mais l’approche est très différente de ce que l’on peut trouver en général…

      Aimé par 1 personne

  1. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #8 [Bilan 3] – Muti et ses livres

  2. Pingback: C’est le 1er, je balance tout ! décembre 2018 | Light & Smell

  3. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #8 [Bilan 4] – Muti et ses livres

  4. Pingback: Throwback Thursday Livresque #111 :les émotions – bonne surprise | Light & Smell

  5. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #8 [Bilan 5] – Muti et ses livres

  6. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #8 [Bilan 6] – Muti et ses livres

  7. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #8 [Bilan 7] – Muti et ses livres

  8. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #8 [Bilan 8] – Muti et ses livres

  9. Pingback: Challenge jeunesse / young adult #8 [Bilan 9] – Muti et ses livres

  10. Pingback: “Challenge jeunesse / young adult #8 [Bilan 9] – Muti et ses livres

  11. Pingback: In My Mailbox #126 | Light & Smell

  12. Pingback: “Challenge jeunesse / young adult #8 [Bilan 11] – Muti et ses livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.