Throwback Thursday Livresque #27 : Amérique du Sud

Print

J’ai décidé de participer à un nouveau rendez-vous autour du livre : le Throwback Thursday Livresque. Organisé par Bettie Rose Books, le principe est de partager chaque semaine sa lecture autour d’un thème qu’elle aura au préalable défini.


Pour ce thème, un auteur s’est imposé à moi : Luis Sepúlveda.

Je n’ai lu qu’un roman de ce dernier, mais cela m’a suffit pour tomber sous le charme de sa plume et de sa manière brutale et poétique à la fois de mettre le lecteur face à des réalités parfois dérangeantes. C’est beau et fort à l’image de Ce vieux qui lisait des romans d’amour !

Couverture Le vieux qui lisait des romans d'amour

Lorsque les habitants d’El Idilio découvrent dans une pirogue le cadavre d’un homme blond assassiné, ils n’hésitent pas à accuser les Indiens de meurtre. Seul Antonio José Bolivar déchiffre dans l’étrange blessure la marque d’un félin. Il a longuement vécu avec les Shuars, connaît, respecte la forêt amazonienne et a une passion pour les romans d’amour. En se lançant à la poursuite du fauve, Antonio José Bolivar nous entraîne dans un conte magique, un hymne aux hommes d’Amazonie dont la survie même est aujourd’hui menacée.

Pourquoi ce choix ?

Ne lisant que peu de littérature sud-américaine, mon choix restait limité, mais même sans cela, cet auteur fait partie pour moi de ceux qu’il est nécessaire de découvrir. La littérature permet de s’évader, d’oublier le quotidien, de voyager dans des contrées lointaines, de découvrir d’autres cultures, mais elle permet également de s’ouvrir à certaines questions et réflexions.

Or avec ce roman, Luis Sepúlveda arrive à concilier ces deux aspects de la littérature qu’on a parfois tendance à différencier. En peu de pages et à travers de beaux décors, un personnage atypique et des pistes de réflexion sur différents sujets, il nous transporte dans la jungle tout en éveillant notre conscience.

En d’autres mots, Le vieux qui lisait des romans d’amour est un roman fort et intense qui devrait vous faire vibrer autant par les mots que les émotions et questionnements qu’il suscitera en vous.

Si ce roman vous intrigue, n’hésitez pas à lire ma chronique dont voici la conclusion :

En conclusion, Le vieux qui lisait des romans d’amour est une très belle histoire qui nous offre une plongée immersive au cœur de l’Amazonie que l’auteur semble prendre à cœur de défendre. Entre des descriptions concises, mais percutantes, un humour teinté de cynisme, et un personnage haut en couleur, il signe ici un roman que l’on prend plaisir à lire autant pour l’intrigue que la sagesse qui se dégage du récit.

Et vous, que pensez-vous de ce roman ? Vous tente-t-il ou éveille-t-il votre curiosité ?

Publicités

8 réflexions sur “Throwback Thursday Livresque #27 : Amérique du Sud

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.