Haïkus et notes de voyage, Bashô

DSC_0646

Je remercie Synchronique Éditions de m’avoir permis de découvrir Haïkus et notes de voyage de Bashô, via le site Simplement.

PRÉSENTATION ÉDITEUR

DSC_0654

Bashô (1644-1694), moine errant, poète parmi les plus célèbres du Japon, est considéré comme le père du Haïku et l´un de ses plus grands maîtres.

Imprégné de sa pratique méditative zen, il lui donne sa structure et surtout son esprit : un tercet très court qui saisit l´essence de l´instant présent.

Ce carnet de voyage, qui associe prose allusive et haïkus d´une saisissante vitalité, marque un tournant dans la vie et l´œuvre du poète. Suite au décès de sa mère, quittant sa vie sédentaire de Maître de poésie reconnu, il se lance dans une quête d´absolu, de total dépouillement, pour revenir à la pureté de l´expérience immédiate.

Les superbes haïga de Manda nous accompagnent dans ce voyage au cœur du Japon éternel et de l´intime aventure humaine.

  • Broché: 184 pages
  • Editeur : Éditions Synchronique
  • Prix : 12,90€

AVIS

En parcourant ce petit ouvrage, on ne peut qu’être marqué par le soin apporté au travail éditorial : texte bilingue français/japonais avec, il me semble, une romanisation des écrits, mise en page soignée et artistique, couverture cartonnée, élastique pour fermer le livre, papier glacé, jolies illustrations… Tout est mis en œuvre pour que l’expérience de lecture soit agréable et pour que chaque lecteur puisse s’imprégner des émotions et images que nous transmet Bashô à travers ses haïkus.

J’ai en outre été ravie de la manière dont la maison d’édition a su accompagner le lecteur dans sa découverte du livre en proposant une introduction nous permettant d’en apprendre plus sur Bashô, une préface nous présentant l’illustratrice et l’art des haïga, et des notes régulières afin de mieux saisir les textes et leur contexte.

Pour ma part, j’ai lu tous ces éléments avant de m’attaquer à l’œuvre du poète et je ne le regrette pas, car cette démarche en a facilité sa compréhension. Si comme moi, vous êtes peu familiers des haïkus/haïga et complètement ignorants de la vie du poète, je ne peux que vous conseiller de faire la même chose.

Cela ne m’a, néanmoins, pas empêchée d’être intimidée par le recueil, ne me sentant pas capable d’analyser de manière approfondie les textes ou les images. Mais au fil de ma lecture, je me suis simplement laissée porter par mes émotions savourant le voyage proposé par le poète et l’illustratrice.

Je suis d’ailleurs tombée immédiatement sous le charme des illustrations que ce soit celles en filigrane accompagnant la prose ou celles illustrant les haïkus.

Certaines se révèlent très représentatives du texte qu’elles accompagnent quand d’autres m’ont semblé plus sibyllines, nous invitant presque à la rêverie. Ne pas avoir compris les allusions derrière chaque image ne m’a pas gênée puisqu’à défaut d’en avoir toujours saisi la démarche intellectuelle, j’en ai ressenti la charge émotionnelle.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Manda a ainsi réalisé un superbe travail ! Chacune de ses illustrations, en nous offrant une approche visuelle du travail de Bashô, vient parfaire l’expérience sensorielle que le lecteur vit tout au long de sa lecture. Les mots du poète mis ainsi en images n’en deviennent que plus forts et s’ancrent plus profondément en nous.

Mais même sans ces haïga, les haïkus sont porteurs d’images et d’émotions. Le poète réussit, en peu de mots, à nous faire voyager à ses côtés et à nous ouvrir, ne serait-ce qu’un peu, les portes de son esprit, si ce n’est de son cœur.

Nous accompagnons donc avec plaisir cet homme qui, à 40 ans, décide de tout quitter pour un long voyage à pied destiné à recueillir les cendres de sa mère dont, par manque de moyens, il n’ a pas pu assister à l’enterrement. Durant les quelques 1592 kilomètres parcourus en 9 mois, le poète a pris des notes figeant par écrit et de manière poétique son expérience de voyageur et de marcheur.

Le lecteur découvre donc avec ravissement, par le truchement de ses haïkus et de ses textes en prose, l’état d’esprit du poète, sa nostalgie et sa solitude, les lieux visités, les paysages traversés et admirés tel ce mont Fuji que l’on devine aisément impérieux, les amis et personnes rencontrés, les instants forts comme les retrouvailles avec son frère après le décès de leur mère…

20170608_193351-1

Enfin, petit détail pratique, le format du livre est parfait pour le transporter partout que ce soit dans son sac à main pour se détendre avec un haïku lors d’un déplacement ou en voyage pour ajouter à l’évasion physique, celle de la pensée. C’est un point qui revêt toute son importance quand on rappelle que ce livre retranscrit des notes de voyages… Et puis, vous verrez, vous serez tellement happés par ce livre que vous n’aurez plus envie de vous en séparer.

En résumé, Haïkus et notes de voyage est un petit bijou que je conseille à toutes les personnes qui ont envie de voyager, qui aiment les haïkus, la poésie, les jolies illustrations, le Japon ou qui sont simplement curieuses de découvrir une autre culture à travers un livre mêlant habilement art littéraire et art pictural.

Un joli cadeau à faire ou à se faire !

Vous pouvez acheter Haïkus et notes de voyage sur le site de Synchronique Éditions.

Publicités

15 réflexions sur “Haïkus et notes de voyage, Bashô

  1. Ooooooh ! Il me le faut !!! Les textes bilingue pourrait me permettre de bosser mon japonais en plus ! C’est sur cet avis là que tu t’arrachais les cheveux ? La tasse de thé a fait son effet, c’est un super article !

    Aimé par 1 personne

    • Tu vas voir, tu vas te régaler et encore plus si tu parles japonais 🙂
      Oui, c’est sur cet avis que je m’arrachais les cheveux. J’avais tellement aimé le livre (d’ailleurs déjà lu 3 fois) que j’avais peur de ne pas en parler de manière cohérente. Merci donc pour ton commentaire 🙂

      J'aime

  2. C’est un superbe objet ❤
    Je suis contente que tu aies été touchée par l'écriture de Basho. Pour moi, c'est l'un des poètes japonais les plus accessibles car il est universel.
    Alors oui, certains poèmes prennent encore de l'ampleur quand tu as quelques notions supplémentaires, mais dans leur grande majorité ils se lisent très bien tel quel :3

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Haïkus et notes de voyage – Les Histoires d'Amélia et la Culture Geek

  4. Pingback: In My Mailbox #26 | Light & Smell

  5. Pingback: Top Ten Tuesday #53 : les 10 meilleurs livres lus en 2017 | Light & Smell

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s