Ekhö, tome 4 : Barcelona de Christophe Arleston et Alessandro Barbucci

index

J’ai découvert la série Ekhö, publié par les éditions Soleil, à la bibliothèque et depuis, je lis avec plaisir les tomes qui me tombent sous la main.

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Grace, en tournée à Barcelone, est accusée du vol d’une oeuvre d’art assez particulière, création unique du grand maître Salvador (Dali, bien sûr). Fourmille et Yuri, qui ont emmené dans leurs bagages Sigisbert, ligoté et bâillonné, pour lui faire avouer le secret des Préshauns, la rejoignent et enquêtent pour l’innocenter. Mais alors que l’esprit d’un chat occupe parfois celui de Fourmille, la ville est inquiète des nombreuses disparitions de jeunes filles…

  • Album: 52 pages
  • Editeur : Soleil (2 septembre 2015)
  • Prix : 14,50€

AVIS

Je ne vous ai encore jamais parlé d’Ekhö qui est pourtant une série que j’apprécie beaucoup notamment pour ses somptueuses illustrations dont voici un aperçu (les images proviennent du site de l’éditeur) :

Ekhö est un monde miroir de la terre dans lequel deux personnages, Fourmille Gratule et Yuri Podrov, ont été propulsés lors d’un voyage en avion. D’un caractère diamétralement opposé, ceux-ci sont néanmoins obligés de collaborer afin de survivre dans ce nouveau monde qu’ils apprennent à découvrir et dans lequel ils vivent différentes aventures.

Dans ce tome 4, ils doivent s’envoler de New-York à Barcelone afin d’aider leur collaboratrice accusée à tord d’un vol de bijoux très particuliers. Cette enquête est, comme à l’accoutumée, bourrée d’humour avec des phrases qui ne peuvent que prêter à sourire ; « Je ne peux pas être logique, je suis banquier » étant l’une de mes préférées.

Il faut savoir que Fourmille a la particularité d’être parfois « habitée » par des défunts ce qui donne des situations cocasses. Dans Barcelona, c’est l’esprit d’un chat pourtant vivant qui va prendre possession de son corps. Certains dans la BD reconnaîtront la référence à l’expérience du chat de Schrödinger. Pour les autres, pas de panique, les auteurs l’expliquent brièvement et en images à la fin de l’ouvrage.

La seule chose qui tend à me gêner dans la série, c’est l’utilisation très récurrente de la nudité pour les personnages féminins. Si la nudité ne me dérange pas en soi, j’ai parfois le sentiment d’une certaine instrumentalisation du corps de la femme qui me gêne. On va dire que Fourmille a tendance à se retrouver nue très régulièrement et qu’à part satisfaire la libido de certains lecteurs, j’ai quelque peu de mal à en trouver l’intérêt.

Néanmoins, j’ai encore passé un excellent moment en compagnie de Fourmille et Yuri. Si vous aimez les histoires pleines d’actions et d’humour qui se déroulent dans des mondes parallèles ou miroirs, cette série devrait vous plaire.

Publicités

9 réflexions sur “Ekhö, tome 4 : Barcelona de Christophe Arleston et Alessandro Barbucci

  1. Pingback: Challenge Emprunts de livres 2017 | Light & Smell

  2. Pingback: Challenge Le printemps de l’Imaginaire francophone | Light & Smell

  3. Pingback: Top Ten Tuesday #31 : les 10 noms de personnages masculins que vous avez trouvés originaux | Light & Smell

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s