Mini-chroniques en pagaille #2

Mini-chroniques en pagaille

Mini-chroniques en pagaille

Voici l’heure de faire un petit tour de mes dernières lectures :

  • A l’origine des contes – La barbe bleue de Philippe Bonifay
La barbe-bleue

Note : 3,75/5

Conte – Folie – Laideur

L’auteur a imaginé l’histoire de deux frères jumeaux qui aurait pu inspirer Charles Perrault pour son conte, La barbe bleue. Jean, très beau, est tourné vers la foi alors que Marc, défiguré par un accident, se transforme petit à petit en monstre à l’image de son visage qui se fait l’écho de toute sa noirceur et laideur. Jean deviendra, au fil de l’histoire, la victime de son frère qui n’aura de cesse de tuer ses épouses afin de satisfaire son funeste dessein.
Cette BD, bien que différente du conte original, conserve néanmoins tout son côté angoissant d’autant que les illustrations plongent le lecteur dans l’enfer que vit Jean. C’est une lecture qui nous emmène dans l’horreur de la haine entre deux frères et toute l’atrocité que certaines personnes sont capables de mettre en œuvre par esprit de vengeance. Dérangeant mais intriguant, ça se lit vite et laisse pourtant un certain sentiment de malaise.

  • Aspic, tome 5 : Whodunnit à l’Opéra de Thierry Gloris
51j0hrx7rdl-_sx373_bo1204203200_

Note : 4/5

Enquête – Opéra – Menace

Nous retrouvons, dans ce cinquième tome, nos deux détectives de l’étrange, Hugo et Flora. Flora, suite à sa mésaventure avec un vampire, demeure très affectée psychologiquement au point d’en être complètement apathique. Heureusement, nos deux héros vont être embauchés par le directeur de l’Opéra de Paris afin de mener l’enquête sur la ou les personnes à l’origine des menaces envers la vedette du spectacle.
On retrouve dans ce tome ce qui fait le charme de la série : de belles illustrations, du mystère, du surnaturel et des échanges plein d’humour entre nos deux protagonistes. Il est cependant à noter que Flora reste un peu moins impertinente et rebelle que dans les autres tomes même si, au fil de l’histoire, elle retrouve sa verve. J’ai hâte de lire la suite de l’enquête qui, j’en suis certaine, saura se montrer à la hauteur de mes attentes.

  • Scary Godmother de Jill Thompson
51jz896ogvl-_sx334_bo1204203200_

Note : 4/5

Halloween – Créatures – Fête

Qualifié de comics, Scary Godmother se démarque tout de même de par sa forme. Ainsi, les traditionnelles illustrations et leurs bulles sont accompagnées de petits passages narratifs. C’est, pour ma part, la première fois que je vois ce procédé et je dois avouer qu’il m’a plutôt plu.
Ce livre contient cinq histoires qui, vous l’aurez deviné, se passent à Halloween. On y découvre la petite Hanna, son cousin Jimmy et une myriade de « terrifiants » personnages dont la terrifiante marraine présentée en page de couverture. Destiné à la jeunesse, ce comics n’est pas là pour vous faire peur, mais plutôt pour vous faire sourire et vous présenter les préparatifs qui se cachent derrière Halloween ainsi que ce qu’elle représente vraiment. En plus des personnages attachants et des histoires toutes mignonnettes, j’ai été séduite par les très jolies illustrations.
Mon seul regret est de ne pas avoir découvert ce recueil lors Halloween. Si je ne participe pas à cette fête, j’avoue que le lire durant celle-ci lui aurait toutefois apporté un charme supplémentaire.

  • Tocqueville vers un nouveau monde de Kévin Bazot d’après le récit d’Alexis de Tocqueville, Quinze jours dans le désert

Tocqueville, vers un nouveau mondeNouveau Monde – Injustice – Voyage

Je connais assez peu Alexis de Tocqueville et ai donc emprunté cette BD par curiosité d’autant qu’en la feuilletant, j’ai trouvé que son univers graphique était très réussi.
Le récit de ces deux Français, Alexis de Tocqueville et son ami Gustave de Beaumont, est intéressant notamment dans l‘idée idéalisée qu’ils se faisaient de la vie en Amérique et des Indiens. On découvre, au fil de la BD, le culte de la richesse des habitants du Nouveau Monde, le traitement réservé aux Indiens, les préjugés, l’indifférence voire le mépris des Américains pour ces individus qu’ils considèrent être des « sauvages »… Même avec le recul historique, il reste très difficile de lire cette BD sans réagir très fortement à l’injustice que l’on ressent pour les Indiens. En quelques mots, je vous recommande la BD qui m’a d’ailleurs donné envie de lire Quinze jours dans le désert.

Vous connaissez certains de ces livres et/ou l’un d’entre eux vous tente ?

Publicités

12 réflexions sur “Mini-chroniques en pagaille #2

    • On est plusieurs à faire ce genre de mini-chroniques sur la blogosphère 🙂 Pour ma part, je fais ça depuis que j’ai 8 ans sauf qu’avant, c’était sur des carnets avec les photos des couvertures collées 🙂 ça a moins de charme avec le blog, mais ça va beaucoup plus vite.
      N’hésite pas à regarder au niveau de la série A l’origine des contes, dont Barbe Bleue fait partie, les autres tomes. Ils sont sympa également.

      Aimé par 1 personne

  1. Je trouve ça vraiment sympa de nous présenter 4 bandes dessinées dans un même article, surtout si tu les as bien aimé.
    En tout cas à voir ton avis et les couvertures elles sont l’air vraiment sympa !
    Merci pour la découverte, je note les titres si j’ai l’occasion de les trouver 🙂

    Pour danse macabre l’avantage c’est que les nouvelles sont assez courtes et donc se lisent rapidement, ce qui fait que si une ne te plait pas il y en a plein d’autres qui elles peuvent te plaire 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Challenge Emprunts de livres 2017 | Light & Smell

  3. Pingback: Bilan lecture janvier 2017 | Light & Smell

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s