La Rose écarlate -Missions- tome 1 : Le Spectre de la Bastille

3

J’ai acheté La Rose écarlate, publiée aux Editions Delcourt Jeunesse, dans le cadre de l’opération 48H BD durant laquelle une sélection de BD était proposée à 1€. Cette initiative est destinée à offrir des BD aux écoles, collèges, lycées et bibliothèques. A ce prix, j’avoue avoir pris la totalité des titres trouvés chez mon libraire à une ou deux exceptions près.

J’ai lu cette BD dans le cadre du challenge Vide ta PAL en été.

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Depuis peu fiancée à Guilhem, Maud, alias la Rose écarlate, n’a rien perdu de sa fougue, ni de ses convictions, toujours prête à défendre les opprimés. Côté bonnes manières, en revanche, la belle a quelques efforts à faire. En proie à une terrible crise de jalousie depuis l’arrivée d’Adèle, la justicière devra pourtant garder son sang froid afin de démasquer ce mystérieux fantôme tueur de jeunes femmes rousses…

  • Album: 48 pages
  • Editeur : Delcourt (20 novembre 2013)
  • Collection : Jeunesse
  • Prix : 10,95€
  • Coloriste : Ogaki Philippe, Fleur D.
  • Illustrateur : Jenny

AVIS

En achetant cette BD, je n’avais pas remarqué qu’il s’agissait non pas de la série originale mais d’un spin-off même si je ne suis pas certaine que ce terme s’utilise dans le monde de l’édition…

Nous comprenons que les deux héros sont fiancés et les détails de leur rencontre et début de relation ne sont pas essentiels à la compréhension de l’intrigue. Néanmoins, il est certain que j’aurais préféré être familière avec la BD principale avant de m’attaquer à cette série dérivée.

J’aime bien les romans et les BD de cape et d’épée et je partais donc assez confiante avant de commencer ma lecture. Malheureusement, j’ai été assez déçue par les dialogues assez pauvres et la jalousie excessive voire infantile de Maud. L’ensemble s’est donc révélé un peu trop jeunesse à mon goût même si je pense qu’avec quelques années de moins, c’est une BD que j’aurais pu lire avec plaisir.

En revanche, j’ai beaucoup apprécié le travail de l’illustratrice et des coloristes. C’est pour moi le gros point fort de ce premier tome de La Rose écarlate- Missions.

NOTE : 3/5

En conclusion, achetée grâce à l‘opération 48H BD, je ne regrette pas mon achat car il m’a permis de découvrir une série que je ne connaissais pas. Si l’histoire ne m’a pas emballée plus que ça, j’ai beaucoup aimé les illustrations. A conseiller donc aux personnes qui aiment les BD de cape et d’épée et pour lesquelles le côté jeunesse n’est pas un problème.

home-illus-achde

 

Enregistrer

Publicités

3 réflexions sur “La Rose écarlate -Missions- tome 1 : Le Spectre de la Bastille

  1. Pingback: Bilan lecture Juillet 2016 | Light & Smell

  2. Pingback: Bilan challenge Vide ta PAL en été | Light & Smell

  3. Pingback: Top Ten Tuesday #4 : Les 10 livres qui ne vous ont pas plus dont vous continuez à lire l’auteur | Light & Smell

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s