Le Paris des Merveilles tome 3 : le royaume immobile

9782352948506_3.png

Le royaume immobile est le troisième et dernier tome de la série Le Paris des Merveilles de Pierre Pevel sublimement réédité par Bragelonne.

J’ai lu cette trilogie dans le cadre du challenge L’objectif du mois de juin.

Vous pouvez retrouver mes chroniques du premier tome Les enchantements d’Ambremer et du deuxième tome, l’Elixir d’oubli.

PRÉSENTATION ÉDITEUR

Paris, au début du XXe  siècle.
La porte vers la capitale d’OutreMonde, Ambremer, amène bien des Merveilles au Paris du siècle passé : la tour Eiffel est bâtie d’un bois blanc qui chante à la Lune, sur les Champs-Élysées, le feuillage des arbres diffuse à la nuit une douce lumière mordorée, et les créatures féeriques vivent parmi les hommes.
Alors que tous ne songent qu’aux prochaines élections du Parlement des Fées, Griffont doit aider un ami soupçonné du meurtre d’un mage du Cercle Incarnat. De son côté, Isabel se trouve aux prises avec de dangereux anarchistes venus de l’OutreMonde et bien décidés à ensanglanter Paris pour se faire entendre. Mais bientôt Griffont et Isabel découvriront que ces deux affaires sont liées, et lèveront alors le voile sur un secret ancien susceptible d’ébranler le trône d’Ambremer.
Bienvenue dans le Paris des Merveilles.
  • Broché: 384 pages
  • Editeur : Bragelonne (20 mai 2015)
  • Collection : Steampunk
  • Prix : 17,90€

MON AVIS

Pas de surprise dans ce tome, tous les éléments qui m’ont fait apprécier les deux premiers tome sont présents dans celui-ci : plume très agréable de Pierre Pevel, personnages à la nature diverse et aux personnalités intéressantes, intrigues bien ficelées, mystères, magie… Je regrette seulement la présence trop discrète, à mon goût, du versatile Azincourt, le chat-ailé vivant avec Griffont.

Nous retrouvons nos deux personnages principaux, Griffont et Isabel, avec grand plaisir autant pour leurs échanges plein de punch que leur capacité commune à être impliqués dans des histoires souvent dangereuses et à chaque fois, pleines de rebondissements.

Avec ce tome, Pierre Pevel confirme son talent pour créer des intrigues captivantes qui vous donnent presque envie d’avoir les dons de Sherlock Holmes pour les décrypter au plus vite. Je n’ai pas lu ce tome aussi vite que le précédent, mais l’envie de tourner les pages était bien là ! J’ai également apprécié la manière dont l’auteur arrive à lier les différents événements entre eux sans que jamais le lecteur n’en saisisse les ficelles avant que celui-ci ne le décide.

Ce dernier tome se distingue néanmoins des deux premiers par son caractère plus sombre. Les précédents tomes possédaient leur propre dose de violence, mais avec Le Royaume Immobile, Pierre Pevel développe une atmosphère plus sombre où le danger et la mort ne cessent de planer au-dessus de nos personnages principaux.

Enfin, sous réserve d’un livre de fantasy, l’écrivain aborde des thèmes plus ancrés dans le réel comme les élections et hélas, les attentats. Ce point est d’autant plus marquant que l’action se passe dans la capitale…

MA NOTE : 4,25/5

CONCLUSION

J’ai beaucoup apprécié Le Royaume Immobile, troisième tome qui conclut la trilogie Le Paris des Merveilles. Pierre Pevel nous a offert un tome à la hauteur des deux autres en prenant cependant le parti de le rendre plus sombre. Cette évolution semble au final plutôt logique lorsque l’on considère la vie de nos deux héros.

La fin étant plutôt ouverte, j’ai l’espoir que l’écrivain décide de continuer sa série…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s