Savon fouetté: mon premier essai

DSC_0764

Après avoir vu quelques beaux savons réalisés selon la technique du savon fouetté, j’ai décidé de me lancer. Pour le réaliser, il est nécessaire de se munir d’un fouet électrique afin de fouetter les beurres et les huiles qui serviront à la réalisation du savon. Pour un tuto très bien expliqué et illustré, je vous invite à consulter l’article du blog Les listées Citronnées.

Pour réaliser un savon fouetté, il est conseillé d’utiliser 80% de beurres ou d’huiles solides et 20% d’huiles liquides.

Pour ma part, j’ai utilisé:

  • 40% de végétaline
  • 40% de beurre de karité bio
  • 10% d’huile d’olive bio
  • 10% d’huile de tournesol bio
  • Surgraissage à 10%
  • mica La Folie des senteurs

DSC_0739

Cette pâte à savon m’a servi à réaliser le « glaçage » des mini-cupcakes. J’avais réalisé la base la veille , vous pourrez voir la recette ( un savon à l’argile et au yaourt) dans cet article.

DSC_0751

J’ai mis le restant de pâte dans mon moule à savon à cloisons amovibles Dans ma nature:

DSC_0741

Les savons fouettés doivent être coupés entre quatre et six heures après leur réalisation. Je ne l’ai fait que dix heures après et la tâche n’en a été que plus ardue:

DSC_0758

DSC_0779 DSC_0788

L’avantage de cette technique, en plus de permettre la fabrication d’un savon qui « flotte », est de laisser le temps de travailler le savon sans risque que la pâte ne se fige. Cela la rend particulièrement intéressante lorsque l’on souhaite réaliser de la pâtissavonerie. A noter que l’absence de trace visible, par rapport à la réalisation d’un savon classique, peut s’avérer déroutante au début.

REMARQUE:

La technique du savon fouetté ne change rien sur les nécessaires calculs rigoureux inhérents au processus de saponification à froid et dont vous pourrez trouver les détails sur la blogosphère, dans des livres ou encore sur Aroma-zone qui y a consacré un dossier plutôt complet.

En résumé, j’ai apprécié de tester la réalisation d’un savon fouetté bien que le processus se révèle un peu plus long qu’un savon réalisé de manière habituelle. Avoir le temps de travailler la pâte est un avantage précieux lorsque, comme moi, on ne maîtrise pas vraiment la poche à douilles. Je suis maintenant impatiente que la cure se termine notamment pour tester le gros super pouvoir de ce type de savon: savoir flotter.

Et vous, que pensez-vous des savons fouettés?

Publicités

4 réflexions sur “Savon fouetté: mon premier essai

  1. Pour un début c’est prometteur 🙂
    J’ai essayé cette technique il y a plusieurs années et j’ai été déçue. Je préfère de loin faire mes pâtissavonnerie avec la méthode traditionnelle en SAF (meilleur rendu, mais bien-sûr faut faire vite ahah).
    Par contre, ne dépasse pas 30 % de coco dans tes savons sinon ils seront trop décapants et ce serait dommage.

    J'aime

    • Merci 🙂 C’est vrai que la pâtissavonnerie avec la méthode traditionnelle donne de très bons résultats et prend moins de temps. Pour les 30% de coco, il y a débat sur le sujet mais j’ai pris le parti d’utiliser un plus gros pourcentage en augmentant le surgraissage….

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s